YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.


Leave a comment

Heroes of History: Roch Carrier| Heros de l’histore: Roch Carrier

rochcarrier

Roch Carrier (right).

Look on the reverse side of a $5 bill, and you might see a picture of children playing hockeys—our national pastime—and the following quote describing what they’re doing:

“The winters of my childhood were long, long seasons. We lived in three places — the school, the church and the skating rink — but our life was on the skating rink.”

Five dollar bill

The lines written on the back of the $5 bill are from one of Canada’s most famous and well-loved authors. The Hockey Sweater is a very famous story written by novelist, playwright, lecturer and children’s writer Roch Carrier. Carrier was born in Sainte-Justine de Dorchester (a small town in Quebec), on a spring day in 1937. Carrier inspired himself from childhood memories and experiences and used them to create imaginative stories that everyone could relate to.

Carrier wrote over 30 novels, plays and short stories during the course of his literary career, including La guerre, yes sir! (1967) , Jolis deuils (1964) The Basketball Player (1996) and Les enfants du bonhomme dans la lune (1979), where the famous story The Hockey Sweater made its appearance into the hearts of Canadians everywhere.  Carrier’s work often talked about what it means to be Canadian and the conflicts between French and English Canadians; no matter what, the voices of the characters of his books were always those of young people, as his stories were always written with their perspective in mind.

When he wasn’t writing books, poetry, plays or stories, Carrier was very active in the Canadian literature community, always making sure that Canadian voices (whether French or English) were heard through the literary arts. His career was a very busy one, having been a teacher, scholar and lecturer. He also served as Director for the Canada Council for the Arts, and was Canada’s last National Librarian until 2004.

Roch Carrier is our Hero of History for December (the last of this year!) because his stories have captured Canadian life in its many forms, while standing the test of time, despite many of the works being over 30 years old.

Bonus: The Hockey Sweater was made into a short animated film–check it out via the link!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Regardez au verso d’un billet de 5 $, et vous verrez peut-etre une image d’enfants jouant au hockey—notre passe-temps national­— ainsi que la citation suivante décrivant ce qu’ils font:

«Les hivers de mon enfance étaient des saisons longues, longues. Nous vivions en trois lieux: l’école, l’église et la patinoire; mais la vraie vie était sur la patinoire.»

Les lignes sur le dos du billet de 5 $ sont ecrites par l’un des auteurs les plus célèbres et bien appreciés du Canada, Roch Carrier. Il est un romancier, dramaturge, conférencier et écrivain pour enfants né en 1937 à Sainte-Justine de Dorchester (une petite ville au Québec). Pour écrir ses œuvres, Carrier s’inspirait de souvenirs et d’expériences infantiles et les utilisaient pour créer des histoires imaginatives, auquelles tout le monde pouvait s’identifier.

Carrier a écrit plus de 30 romans, pièces de théâtre et histoires courtes au cours de sa carrière littéraire, y compris La guerre, yes sir! (1967), Jolis deuils (1964), Le Joueur de basket-ball (1996), Les enfants du bonhomme dans la lune (1979), ainsi que la célèbre histoire Le Chandail de hockey (1979), qui a trouvé sa place dans le cœur de plusieurs Canadiens. Les œuvres de Carrier parlent souvent de ce que signifie être Canadien et des conflits entre les Canadiens français et anglais. Quoi qu’il en soit, les voix des personnages de ses livres ont toujours été celles de jeunes, vu que ses histoires étaient toujours écrites avec leur point de vue à l’esprit.

Quand il n’écrivait pas de livres, de la poésie, des pièces de théâtre ou des histoires, Carrier était très actif dans la communauté littéraire du Canada, et s’assurait toujours que les voix canadiennes (françaises ou anglaises) étaient entendues à travers les arts littéraires. Sa carrière a été très occupé, ayant été un enseignant, un chercheur et un conférencier. Il a également servi comme directeur du Conseil des Arts du Canada, et a été le dernier Bibliothécaire National du Canada, jusqu’en 2004.

Roch Carrier est notre héros de l’histoire pour le mois de Décembre (le dernier de cette année!) parce que ses histoires ont capturé la vie canadienne sous toutes ses formes, tout en résistant à l’épreuve du temps, malgré le fait que de nombreuses œuvres aient plus de 30 ans.

Bonus: Le Chandail de hockey a son propre court métrage- jetez-y un coup d’œil en cliquant sur le lien!


Leave a comment

Communities in Focus: 10 things to know about Whitehorse, YK | Communautés sous la loupe: 10 choses à savoir sur Whitehorse, YK

YQ_Start_Whitehorse_2005_0002

We’ve been to many places in this big, beautiful country, from Victoria, British Columbia, to Corner Brook, Newfoundland; we’ve had the chance to experience the cultures, traditions, languages and food that the many communities of Canada have to offer. The North is probably one of the farthest regions we’ve visited— getting there can take up to two days and several plane rides, but some of our groups have had the privilege of travelling to the Great White North and discovered that there is more to the region than just cold and snow (FYI- this is the usual mental picture that most Canadians have when they think of the North :-)).

One of our favourite destinations is Whitehorse, Yukon— the so-called capital of the North. Here are a few interesting things we’ve found about this cool (pun intended :-P) town— maybe one day you’ll get to see it for yourself!

  1. Whitehorse was named after the White Horse Rapids (near Miles Canyon), whose fast-moving currents created crests that resembled the mane of a white horse.
  1. Whitehorse began as a transportation hub during the famous Klondike Gold Rush of 1898.
  1. You can breathe easy in Whitehorse, as it’s environmentally friendly; it’s the city with the lowest amounts of air pollution in the world!
  2. Snow is usually in the weather forecast every month of the year, except July.
  1. Whitehorse has a steady stream of cultural and music festivals. One of them is the Frostbite Music Festival, which takes place every February, and another one is the Adaka Cultural Festival, which brings First Nations artists from across the Yukon to celebrate creativity; this festival takes place every June.
  1. If you love the outdoors, Whitehorse is your town! It has over 700 kilometres of mountain bike trails and 85 km of cross-country skiing trails, all within city limits.
  1. Whitehorse isn’t as cold as you might think: because of its location in the Whitehorse valley, the climate in the city isn’t as cold as it is in other northern cities, like Yellowknife. In January, the average temperature in Whitehorse is -15 C, but it is -25 C in Yellowknife.
  1. Whitehorse is the host of two major long-term races in the North. In the summer, the Yukon 1000 canoe race starts in Whitehorse and ends 1000 miles and 7-12 days later at the Dalton Highway; most people paddle for about 18 hours a day! In the winter, the Yukon Quest dog sled race starts in Whitehorse and ends 10-16 days later in Fairbanks, Alaska.
  1. The largest weathervane in the world is in Whitehorse. It’s a decommissioned DC-3 that sits atop a swivel stand at the airport.
  1. English is spoken by 84.3% of the population; 4.6% speak French only and 9.7% speak one of the non-official languages.

whitehorseweathervane

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Nous avons été dans de nombreux endroits dans ce beau et grand pays. De Victoria en Colombie Britannique à Corner Brook en Terre-Neuve, nous avons eu la chance de découvrir les cultures, les traditions, les langues et la nourriture que les nombreuses communautés du Canada ont à offrir.

Le Nord est probablement l’une des régions les plus éloignées que nous ayons visité—s’y rendre prend plusieurs trajets en avion, et jusqu’à deux jours de voyage. Cependant, certains de nos groupes ont eu le privilège d’aller dans le Grand Nord blanc et ont découvert que la région a bien plus que de la neige et du froid (pour info, c’est généralement l’image mentale  que beaucoup de Canadiens ont, quand ils pensent au Nord :)).

Whitehorse, au Yukon est une de nos destinations préférées. Cette ville, qui est aussi appelée la capitale du Nord, est pleine de surprises! Voici quelques faits intéressants que nous avons trouvé à propos de cet endroit. Qui sait, peut-être qu’un jour, vous aurez la chance de voir par vous-même!

  1. Whitehorse a été nommé après les rapides White Horse (près de Miles Canyon), dont les courants se déplaçant rapidement avaient créé des crêtes qui ressemblaient à la crinière d’un cheval blanc.
  2. Whitehorse a commencé comme une plaque tournante du transport lors de la fameuse Ruée vers l’or du Klondike de 1898.
  3. Vous pouvez respirer à l’aise à Whitehorse, car la ville est écologique; c’est la ville avec les plus faibles quantités de pollution atmosphérique dans le monde!
  4. La neige est habituellement dans les prévisions météo tous les mois de l’année, sauf durant le mois de Juillet.
  5. Whitehorse a un flux régulier de festivals culturels et musicaux. L’un d’eux est le Festival de musique Frostbite, qui a lieu chaque Février, et un autre est le Festival Culturel Adaka, qui réunit des artistes des Premières Nations de partout au Yukon pour célébrer la créativité; ce festival a lieu chaque Juin.
  6. Si vous aimez le plein air, Whitehorse est votre ville! Elle a un parcours de plus de 700 kilomètres pour les vélos de montagne, et aussi une piste de ski de fond qui fait 85 km, tout cela dans les limites de la ville.
  7. Whitehorse n’est pas aussi froid que vous pensez: par ce que la ville est situé dans la vallée de Whitehorse, le climat dans la ville n’est pas aussi froid que d’autres villes du Nord, comme Yellowknife. En Janvier, la température moyenne est de -15 C à Whitehorse, mais elle est de -25 C à Yellowknife.
  8. Whitehorse est l’hôte de deux grandes courses à long terme dans le Nord. En été, la course 1000 du Yukon commence à Whitehorse et se termine 1000 miles et 7-12 jours plus tard, à la route de Dalton; la plupart des gens pagayent pendant environ 18 heures par jour! En hiver, la course d’attelages de chiens Yukon Quest commence à Whitehorse et se termine à Fairbanks, en Alaska, 10 à 16 jours plus tard.
  9. La plus grande girouette du monde est à Whitehorse. C’est un DC-3 déclassé qui se trouve à l’aéroport, au sommet d’un socle pivotant.
  10. L’anglais est parlé par 84,3% de la population de Whitehorse; seulement 4,6% parlent le français et 9,7% parlent une des langues non officielles.