YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.


Leave a comment

La diversité et le nouvel an | Diversity and the new year

Ce mois-ci, nous n’avons qu’un mot à la bouche: nouveauté. Pourquoi? Ben, parce qu’entrer dans une nouvelle année signifie un changement (même si c’est juste changer le dernier chiffre de 2014, pour mettre 2015 mdr); cela signifie aussi une opportunité pour de nouvelles expériences.

Fait intéressant, la diversité aussi apporte des changements et de nouvelles expériences dans nos vies. Ainsi, plutôt que d’attendre toute une année avant de n’avoir que le mot «nouveauté» dans la bouche, pourquoi ne pas laisser la diversité être l’élément clé, la «nouveauté» dans nos vie, enfin de l’épouser toute l’année?

Laissez nous vous en dire autant: il n’y a pas de meilleur moment pour observer et épouser la diversité dans notre pays que pendant les fêtes de fin d’année. Le réveillon du jour de l’an est déjà passé, mais il est toujours facile de repérer, dans les maisons de nos voisins, amis ou même familles, des traces des coutumes du Nouvel An.

Avoir des traditions différentes signifie que nous venons de différents horizons, nous faisons partis de communautés différentes, nous parlons des langues différentes; ca peut même signifier que nous mangeons différents aliments! Saviez-vous que la plupart des Canadiens (ou leurs parents ou grands-parents) viennent d’ailleurs? Nous sommes une nation d’immigrants; en fait, dans un sens nous avons déjà épousé la diversité!

Donc, si vous n’avez encore jamais fêté une célébration avec un(e) ami(e) et sa famille, il est temps d’essayer! C’est garanti : sa famille fera certaines choses différemment de la vôtre! Cette expérience vous donnera une petite idée de la richesse de la culture Canadienne.

Astuce de pro: faites-vous inviter chez un(e) ami(e) dès la prochaine fête! La prochaine c’est le Nouvel An Chinois, en Février. En attendant le mois prochain, cliquer sur ce lien, pour voir comment le réveillon du nouvel an a été célébré  travers le monde (un plus—toutes ces nationalités sont représentées dans notre cher pays!).

Ta famille a-t-elle des traditions proches de celles sur le lien ? Comment as-tu célébré le réveillon? Nous aimerions vraiment savoir!!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

This month, we’re all about ‘newness’ because entering a new year means change (even if it’s only changing the last digit of 2014 to 2015 lol); it also means an opportunity for new experiences.

Interestingly, diversity also brings change and new experiences into our lives. So rather than wait a whole other year before we can experience ‘newness’ all over again, why don’t we just let diversity be the ‘newness’ factor in our lives and embrace it all year long?

We will tell you this much: there is no better time to observe and embrace the diversity in our country than during the holiday season. New Year’s Eve may have already passed, but it’s still easy to spot, in the homes of our neighbours, friends or even family members, the traces of their New Year’s Eve traditions.

Different traditions mean different backgrounds, communities, values, languages and even types of food! Did you know that most Canadians (or their parents or grandparents) come from elsewhere? We are a nation of immigrants; in one way or another, we’re already embracing diversity!

So if you have yet to spend a holiday with a friend and their family, do it! It’s guaranteed that they will do some things differently than you and your family! This will definitely give you an idea as to how culture rich Canada really is.

Pro tip: get one of your friends to invite you over the next time they celebrate a holiday! The next big one is the Chinese New Year. But until then, check out the info-graphic below, to see how people from different countries (all represented in our big country) celebrated New Year’s Eve.

Did your family do any of the following? How did your family ring in the new year? We’d love to know!!!

How did different communities celebrate New Year's Eve?

How do different countries celebrate New Year’s Eve?


Leave a comment

Unique Cuisines around Canada Part 1 | Plats uniques à travers le Canada — Partie 1

We all know that food brings people together, but have you heard of these cuisines that are unique or special to Canada’s different regions?

ImageImage Source

Crepes in Montreal

A thin pancake filled with savory or sweet ingredients, the crepe is popular in Montreal. According to the Montreal Gazette, the original crepe was brought over to Montreal by a French immigrant named Louis Tavan in 1957. He opened a restaurant and soon enough, Montrealers fell in love with this pastry and claimed it as their own.

Image

Smoked meat

Smoked meat is created by salting and curing beef brisket with spices, producing a reddish melt-in-your-mouth experience, usually sandwiched between two slices of bread at a Montreal deli. The origins of Montreal smoked meat are uncertain, but all sources point to Jewish or Eastern European creators.

Image

Poutine

Perhaps the most famous “Canadian cuisine” next to maple syrup, poutine is a dish made from fries topped with cheese curds and gravy. This dish came out of rural Quebec in the 1950s when a customer allegedly asked a chef to add cheese curds to fries. Gravy was later added to keep the dish warm longer.

Image

Image Source

Donair

The donair is a dish originally popular in Halifax but has spread to Alberta, Ontario and Quebec. It originates from Greece or Turkey and is made with a piece of flatbread (usually a pita) wrapped around chunks of meat (lamb or beef) cooked on a rotating spit.

ImageImage Source

Bison

A prominent meat choice in Alberta, much like beef, bison can be cooked in the form of a steak, burger, kabob or in stews. It is described as having a softer texture than beef.

—–

Nous savons tous que la nourriture rassemble les gens, mais avez-vous entendu parler des plats uniques ou particuliers dans différentes régions du Canada?

Crêpes à Montréal

Une crêpe mince faite d’ingrédients aromatiques ou sucrés, la crêpe est populaire à Montréal. Selon The Montreal Gazette, la première crêpe est arrivée à Montréal en 1957 grâce à un immigrant français répondant au nom de Louis Tavan. Il a ouvert un restaurant et rapidement, les Montréalais sont tombés sous le charme de la pâtisserie et l’ont proclamée la leur.

Viande fumée

La viande fumée est créée en salant et en traitant des poitrines de bœuf avec des épices, ce qui produit une viande rouge qui fond dans la bouche et que l’on met habituellement entre deux tranches de pain dans une charcuterie à Montréal. On ne connaît pas précisément l’origine de cette viande fumée, mais toutes les sources semblent désigner des créateurs juifs ou provenant de l’Europe de l’Est.

Poutine

La poutine est probablement le repas canadien le plus populaire après le sirop d’érable. Elle est composée de frites recouvertes de fromage en grains et de sauce. Ce plat provient du Québec rural des années 1950 lorsqu’un client aurait demandé à un chef cuisinier d’ajouter du fromage en crottes dans ses frites. On y a plus tard ajouté de la sauce afin de garder le plat chaud plus longtemps.

Donair

Le Donair est un plat devenu populaire à Halifax au départ, mais qui s’est répandu en Alberta, en Ontario et au Québec. Il vient de la Grèce ou de la Turquie; il est fait d’un morceau de pain plat (un pita, généralement) enroulé autour de morceaux de viande (de l’agneau ou du bœuf) cuits sur une broche qui tourne.

Bison

Choix dominant en matière de viande en Alberta, semblablement au bœuf, le bison peut être cuisiné sous forme de steak, de hamburger, de kebab ou de ragoût. On dit que sa texture est plus tendre que celle du bœuf.


Leave a comment

Playing is Easy, Winning is Hard; Bone and Stick Game | Jouer c’est facile, mais gagner ne l’est pas; Jeu du bilboquet

Today we share with you a traditional Inuit game called Bone and Stick. The game is simple to make, and play; the difficult part is winning.

Here is a list of the materials you’ll need to make the game:

Bone and Stick Game

Watch the demonstration for how to make the bone and stick, as well as how to play it.

—–

Jouer c’est facile, mais gagner ne l’est pas | Jeu du bilboquet

Aujourd’hui, nous allons vous présenter un jeu inuit traditionnel portant le nom de bilboquet. Le jeu est simple à fabriquer et il est facile d’y jouer. Gagner, par contre, c’est la partie difficile.

Voici une liste du matériel qu’il vous faut pour le fabriquer :

Bone and Stick Game

Regardez la démonstration sur la façon de fabriquer le bilboquet et d’y jouer.