YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.

Group photo of YMCA Academy and Wolastoq Education Initiative students on exchange in Tobique, New Brunswick.


Leave a comment

Students build understanding of Indigenous culture through Youth Exchanges Canada |Des élèves découvrent la culture autochtone grâce à Échanges jeunesse Canada

** Le français suit

For Katie Clay, a teacher at the YMCA Academy, almost a full year of trip planning just paid off.

Colorful outdoor cabins in Tobique, New Brunswick

Through Youth Exchanges Canada (YEC), her students travelled to Tobique First Nation reserve in New Brunswick. They were visiting youth from Wolastoq Education Initiative, after hosting them here in Toronto the month prior.

A teacher’s take on a once-in-a-lifetime experience for her students

Group photo of YMCA Academy and Wolastoq Education Initiative students on exchange in Tobique, New Brunswick.

Here’s what Katie had to say about the exchange, and how it became the highlight of her students’ high school careers:

The first night we arrived in Tobique, we were lucky to meet Matthew Jefferson, who has walked across Canada from Victoria, British Columbia to raise awareness for missing and murdered Indigenous women. He shared statistics, but also his personal journey: Jefferson’s aunt has been missing for 2 years.

Students creating rattles during cultural worksops

The next day, the students participated in cultural workshops including basket weaving, wood burning, rattle making, creating medicine bags, and a scavenger hunt for medicinal plants. Local artists and community members ran the workshops, explaining the history and significance of each activity.

Three youth holding up bags of fiddleheadsOn the plant scavenger, we learned how various plants are used in traditional medicines — and then went out to find some of them ourselves. One of our leaders, Rein, had a bad cold and a member of the community got him some bear root (also called “osha”) that he made into a tea to soothe his throat. It was interesting to see firsthand how traditional medicine works and how community members help each other out.

Teenage girl holding up a tray full of plants

A key requirement of the YEC program is to help deliver a community service project planned by the host group. When students from Wolastoq Education Initiative visited us in April, they helped us do a beach cleanup on Centre Island. During our visit to Tobique, we helped with planting in the community garden. We also learned how some of the medicines grown in these gardens are used in ceremonies and everyday life.

Later in the week, many of our students participated in a series of sweat lodge sessions. Each session had a different theme, amplified by drumming and songs, and participants were asked to share their feelings, experiences, or thoughts with the group. The experience required participants to be vulnerable and connect with each other more deeply. Between the heat, small space, and complete darkness, many participants were able to have a sensory break and look inward.

Group of students participating in a drumming circle

Finally, we visited a pop-up museum at the University of New Brunswick. A centre there showcases traditional culture and education to support and encourage the growth of Indigenous students. We explored the artifacts on display and learned about the history of various tools and the value in researching them.

New opportunities and experiences, deeper understanding

Seeing her students develop a greater appreciation of Indigenous culture, build strong friendships, and explore the great Canadian outdoors made the trip so meaningful for Katie and her colleagues:

Group of 5 teen boys holding up sticks

Overall, this experience allowed us to learn about Indigenous history, culture, and issues by participating in various activities that promoted a deeper understanding of our connection to the land and to one another.

The youth loved travelling to another province. They embraced the environment in New Brunswick and enjoyed staying in the cabins and being outdoors.

As leaders, we found that the exchange program helped our students be more comfortable in unknown situations. We made so many great memories and the youth built strong bonds with their friends from Tobique.

A life-changing exchange experience for your students

Are you interested in offering the Youth Exchanges Canada program to your students?

Four youth jumping in front of a buildingKatie says you should go for it — and start planning now:

I would highly recommend this program to other educators, because it provides opportunities that you and your youth would likely not be able to experience otherwise.

My advice would be to start planning early and to involve parents as much as possible to help with organizing food and activities. The YEC team is also very supportive and is always available to answer any questions or concerns you may have.

The program was an amazing experience and seeing what the students get out of it makes all the work more than worth it!

Apply by September 30, 2019 to give your students or youth group the experience of a lifetime by leading them on an exchange next spring or summer!


Pour Katie Clay, enseignante à la YMCA Academy, une année de planification ou presque vient de porter ses fruits.

Colorful outdoor cabins in Tobique, New Brunswick

Dans le cadre d’Échanges jeunesse Canada, ses élèves se sont rendus à la réserve de la Première Nation de Tobique, au Nouveau-Brunswick. Ils rendaient visite à des jeunes de la Wolastoq Education Initiative après les avoir accueillis ici, à Toronto, le mois précédent.

Group photo of YMCA Academy and Wolastoq Education Initiative students on exchange in Tobique, New Brunswick.

Ce qu’une enseignante a retiré d’une expérience unique pour ses élèves

Voici ce que Katie a à dire au sujet de l’échange et comment celui-ci est devenu le clou de leurs études secondaires.

Students creating rattles during cultural worksops

Le soir de notre arrivée à Tobique, nous avons eu la chance de rencontrer Matthew Jefferson, qui avait traversé le Canada à pied, de Victoria, en Colombie-Britannique, pour sensibiliser aux femmes et aux filles autochtones disparues et assassinées. Il nous a communiqué des statistiques, mais il nous a également raconté son cheminement personnel à la suite de la disparition de sa tante il y a deux ans.

Three youth holding up bags of fiddleheads

Le jour suivant, les élèves ont participé à des ateliers culturels de vannerie, de pyrogravure, de fabrication de hochets et de création de sacs de médecine, ainsi qu’à une chasse au trésor à la recherche de plantes médicinales. Des artistes locaux et des membres de la communauté ont animé ces ateliers, en expliquant l’histoire et la signification de chaque activité.

Au début de la chasse au trésor, nous avons appris comment diverses plantes sont utilisées dans les remèdes traditionnels – puis nous sommes partis à leur recherche. Un de nos leaders, Rein, avait un mauvais rhume et un membre de la communauté lui a apporté de la racine d’ours (appelée également « osha ») qu’il a préparée en infusion pour lui soulager la gorge. C’était instructif d’assister à la médecine traditionnelle en action et d’être témoins de l’entraide des membres de la communauté.

Teenage girl holding up a tray full of plants

Une exigence fondamentale du programme Échanges jeunesse Canada impose au groupe accueilli d’aider le groupe hôte à réaliser un projet communautaire que celui-ci a planifié. Quand les élèves de la Wolastoq Education Initiative nous ont rendu visite en avril, ils nous ont aidés à nettoyer une plage de l’île Centre. Pendant notre séjour à Tobique, nous avons participé aux semailles dans le jardin communautaire. Nous avons également appris que certaines herbes médicinales sont cultivées dans ces jardins, puis utilisées dans des cérémonies et dans la vie de tous les jours.

Group of students participating in a drumming circle

Plus tard dans la semaine, un grand nombre de nos élèves ont participé à une série d’activités en suerie. Chaque activité avait un thème différent, mis en valeur par le son des tambours et des chants, et les participants étaient priés de partager leurs sentiments, expériences ou réflexions avec le groupe. Cette expérience a obligé les participants à être vulnérables et à approfondir leurs relations. Entre la chaleur, l’exiguïté des lieux et l’obscurité totale, tout cela a permis à de nombreux participants de faire une pause sensorielle et de regarder à l’intérieur d’eux-mêmes.

Enfin, nous avons visité un musée éphémère à l’Université du Nouveau-Brunswick où un centre met en valeur la culture et l’éducation traditionnelles pour soutenir et encourager l’épanouissement des étudiants autochtones. Nous avons examiné de près les artéfacts exposés et avons appris l’histoire des divers outils et l’importance de la recherche à leur sujet.

Nouvelles possibilités et expériences, meilleure compréhension

Voir ses élèves mieux apprécier la culture autochtone, nouer de solides amitiés et partir à la découverte des grands espaces canadiens a rendu ce voyage plus enrichissant pour Katie et ses collègues.

Group of 5 teen boys holding up sticks

Au total, cette expérience nous a appris l’histoire, la culture et les enjeux autochtones grâce à diverses activités qui ont approfondi notre connaissance de notre relation avec les terres et les uns avec les autres.

Les jeunes ont adoré voyager dans une autre province. Ils ont pris plaisir à l’environnement du Nouveau-Brunswick, à loger dans les cabanes et aux activités de plein air.

Nous, les leaders, avons trouvé que ce programme d’échanges a aidé nos élèves à gagner de l’assurance dans des situations inconnues. Nous en gardons de très beaux souvenirs et les jeunes ont tissé des liens vraiment solides avec leurs amis de Tobique.

Un échange qui a marqué nos élèves pour la vie

Four youth jumping in front of a building

Souhaitez-vous offrir le programme Échanges jeunesse Canada à vos élèves?

Katie dit que vous devriez le faire et commencer à le planifier dès maintenant.

Je recommande sans réserve ce programme aux autres éducateurs, parce qu’il offre des possibilités qui ne se présenteraient probablement jamais, autrement, à vous-mêmes et à vos jeunes.

Je vous conseille de débuter la planification tôt et d’impliquer les parents le plus possible pour qu’ils aident à organiser les repas et les activités. L’équipe d’Échanges jeunesse Canada nous a aussi apporté une aide précieuse et est toujours disponible pour répondre à toutes vos questions ou préoccupations.

Ce programme nous a offert une expérience fabuleuse et, quand on voit ce que les élèves en retirent, tout ce travail en vaut largement la peine!

Présentez votre demande d’ici le 30 septembre 2019 pour faire vivre à vos élèves ou à votre groupe de jeunes l’expérience unique d’un échange au printemps ou pendant l’été!

 

This slideshow requires JavaScript.

YMCA Academy hosts Wolastoq Education Initiative in Toronto. April 16, 2019. Photo by Sarah Cowan.


Leave a comment

New Brunswick Teens Explore Toronto’s Rich History & Cultural Diversity Through Exchange | Des adolescents du Nouveau-Brunswick découvrent la riche histoire et la diversité culturelle de Toronto grâce à un programme d’échange

** Le français suit

On April 13, students from Wolastoq Education Initiative, who live on Tobique First Nation reserve in New Brunswick, arrived in Toronto as part of the Youth Exchange Canada (YEC) program. They got acquainted with one another and shared pieces of their culture during a potluck dinner and traditional welcoming ceremony with Indigenous drumming at the home of one of their host families.

Farah and her younger brother Shayden on exchange in Toronto. Photo by Sarah Cowan.

It was just the start to their almost 1-week stay in the city — an adventure 17-year-old exchange student Farah said she wanted to take part in because:

“I’m trying to step out of my comfort zone and meet new people and I thought it would be fun!”

Farah says her favourite part of the exchange was participating in a scavenger hunt. During this activity, the students got to know each other better, and build their leadership, communication, and teamwork skills, all while familiarizing themselves with Toronto and its transit system.

Afterwards, the youth headed to the Roger’s Centre to watch a Blue Jay’s game.

In addition to exploring the city, these exchange students also gave back to it. On day 3, they took the ferry to Centre Island where they helped clean up the beach and YMCA Day Camp areas.

Youth also developed their green thumbs by working in the YMCA Academy’s Community Garden.

2 teen boys talking during Kensington market tour on Youth Exchanges Canada exchange. Photo by Sarah Cowan.Later in the week, YMCA Academy staff members took them on a guided tour of the city, including Kensington Market, Chinatown, University of Toronto’s campus, and the Toronto Public Library. So, they experienced first-hand the diverse cultures of Toronto.

Farah says she would definitely recommend YEC to her friends back home.

“It’s good to meet other kids,” she says. “They have amazing stories!”

Javier, a Grade 12 student at YMCA Academy, loved making connections with the other students from New Brunswick.

“It’s been really fun interacting with new people and getting to know their experiences,” he says.

Group photo of Wolastoq Education Initiative Students and YMCA Academy exchange group. Photo by Sarah Cowan.

Wolastoq Education Initiative will be hosting the YMCA Academy exchange group in New Brunswick from May 18-24.

Interested in taking your class or youth group on an exchange? Apply today!

Follow YEC on Instagram, Facebook, and Twitter to stay connected with other exchanges happening across Canada.

The YMCA Youth Exchanges Program is funded by the Government of Canada.


Le 13 avril dernier, des étudiants de la Wolastoq Education Initiative, qui habitent sur la réserve de la Première Nation de Tobique en Colombie-Britannique, sont arrivés à Toronto dans le cadre du programme Échanges Jeunesse Canada (EJC). Ils ont fait mutuellement connaissance, et ont partagé des facettes de leur culture lors d’un souper-partage et d’une cérémonie traditionnelle de bienvenue à laquelle participaient des joueurs de tambour autochtone. Le souper avait lieu dans la demeure d’une des familles hôtes du groupe d’étudiants.

Farah and her younger brother Shayden on exchange in Toronto. Photo by Sarah Cowan.

Ce n’était que le début de leur séjour de près d’une semaine dans la ville; une aventure à laquelle Farah, une étudiante en échange de 17 ans, tenait à prendre part :

« J’essaie de sortir de ma zone de confort et de faire la connaissance de nouvelles personnes, et je me suis dit que ce serait amusant! »

Farah affirme que son moment favori de ce voyage d’échange a été sa participation à une chasse au trésor. Cette activité a permis aux étudiants d’apprendre à se connaître, et de renforcer leurs aptitudes en matière de leadership, de communication et de collaboration, tout en se familiarisant avec Toronto et son réseau de transport en commun.

Par la suite, les jeunes se sont rendus au Roger’s Centre pour assister à un match des Blue Jays.

En plus de découvrir la ville, les participants au programme d’échange ont également contribué à son embellissement. Lors de la 3e journée, ils ont pris le traversier qui mène à l’Île Centre, où ils ont participé au nettoyage de la plage et des terrains des camps de jours du YMCA.

Les jeunes ont également mis leur pouce vert à l’œuvre dans le jardin communautaire de la YMCA Academy.

2 teen boys talking during Kensington market tour on Youth Exchanges Canada exchange. Photo by Sarah Cowan.Un peu plus tard dans la semaine, des membres du personnel de la YMCA Academy les ont amenés faire une visite guidée de la ville, notamment Kensington Market, le quartier chinois, le campus de l’Université de Toronto et la Bibliothèque publique de Toronto. Cela leur a permis de faire l’expérience personnelle de la diversité des cultures à Toronto.

Farah déclare qu’elle recommanderait sans aucun doute le programme EJC à ses amis.

« Il est agréable de rencontrer d’autres jeunes », souligne-t-elle. « Ils ont des histoires incroyables à raconter! »

Javier, un étudiant de la 12e année qui fréquente la YMCA Academy, a beaucoup aimé établir des liens avec les autres étudiants du Nouveau-Brunswick.

« Ce fut très agréable d’interagir avec de nouvelles personnes et d’en apprendre plus à propos de leurs expériences », mentionne-t-il.

Group photo of Wolastoq Education Initiative Students and YMCA Academy exchange group. Photo by Sarah Cowan.

La Wolastoq Education Initiative accueillera le groupe d’échange de la YMCA Academy au Nouveau-Brunswick du 18 au 24 mai.

Vous désirez faire participer votre classe ou votre groupe de jeunes à un programme d’échange? Inscrivez-vous dès aujourd’hui!

Suivez EJC sur Instagram, Facebook, et Twitter pour en savoir plus sur les autres voyages d’échange en cours à travers le Canada.

Le programme d’Échanges Jeunesse Canada du YMCA est financé par le gouvernement du Canada

This slideshow requires JavaScript.


Leave a comment

#TestimonialTuesday: Annie Liu

Hear about our Summer Work Student Exchange Program from Annie Liu, a participant from summer 2017!

“Going into the program I didn’t really know what to expect. I was just excited to meet new people, work and make something out of my summer. I was extremely nervous that I would not be able to say anything in French but then as soon as I got to my twin city and met my host family, everything went uphill from there.” – Annie

Annie Liu and group

Annie Liu and her group from Victoriaville, Québec. // Annie Liu est son groupe de Victoriaville, Québec.

Shenese from Summer Work Student Exchange: How did you hear about the program?

Annie: I first heard about the program when my sister did it around 7 years ago. She said she had a fantastic experience, so I knew I wanted to apply for it as soon as I could. I also love languages and I knew it would be a great opportunity to help me out with French!

S: Where did you live and work for the summer? What were your impressions of your new environment?

A: I lived in a city called Victoriaville in between Montréal and Québec City. It was a lot smaller than Markham (which is where I originally lived). I found the difference so interesting because I would never see the awful Toronto traffic in downtown Victoriaville. I worked at a day camp called Camp de Jour Le Boisé and I was happy I did because I got to meet so many new people my age from Victoriaville!

S: What was your most memorable day/event and why?

A: The day we went to Valcartier and Québec City! It was so fun because we were able to walk around the entire time with majority of our group (and the weather was beautiful). I think it was my most memorable day because we took so many nice photos and I haven’t been to a nice waterpark in so long. The weekend experience in Québec City was just very nice because there were more than 4 cities together in a big gym and we got to know people from different places!

S: What did you learn from this exchange/experience?    

A: There are so many things I learned throughout the trip I don’t know where to begin. Obviously, I improved my French, but I think I learned how to adapt to different scenarios and how to be more patient. Because I was away from home I had to learn how to get used to the traditions and rules of the host family (I also had to learn how to cook for myself for lunch everyday which was scary because I have never cooked before). I also learned how to be patient with both other people and myself.

Here’s Annie’s advice for those thinking of applying:

“Honestly just be yourself. How good your French is does not define whether you make it into the program or not. I found that the people who I was surrounded with were genuinely passionate about having a new and different experience. You don’t need the highest grades or the most achievements to be selected. Have an open mind and put yourself out there to learn something new!”

———

Annie Liu, une ancienne participante de l’été 2017, nous parle de son expérience au sein du programme Emplois d’été Échanges étudiants!

“Au début du programme, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. J’étais juste très enthousiaste de rencontrer des nouvelles personnes, de travailler et de faire quelque chose de mon été. J’étais extrêmement nerveuse de ne pouvoir rien dire en français mais dès que je suis arrivée à ma ville jumelle et que j’ai rencontré ma famille d’accueil, tout s’est bien passé.” – Annie

Shenese de Emplois d’été Échanges étudiants: Comment as-tu entendu parler du programme?

Annie: Originalement, j’ai entendu parler du programme quand ma sœur a participé il y a environ 7 ans. Elle a dit que c’était une expérience fantastique, donc je savais que je voulais m’inscrire aussitôt que possible. J’aime aussi les langues et je savais que cela serait une excellente opportunité d’améliorer mon français!

S: Où habitais-tu et travaillais-tu pendant l’été? Quelles étaient tes impressions de ton nouvel environnement?

A: J’ai habité dans une ville qui s’appelle Victoriaville entre Montréal et la ville de Québec. C’était plus petit que Markham (d’où je viens originalement). La différence était si intéressante parce que je n’ai jamais vu la circulation affreuse de Toronto dans le centre-ville de Victoriaville. J’aimais le changement de vitesse parce que la ville était vraiment silencieuse et calme. J’ai travaillé pour un camp de jour qui s’appelait Camp de Jour Le Boisé et je suis contente de l’avoir fait parce que j’ai rencontré plusieurs nouvelles personnes de mon âge à Victoriaville!

S: Quel a été le jour/événement le plus mémorable et pourquoi?

A: Le jour où nous sommes allés à Valcartier et à la ville de Québec! C’était très amusant parce que nous pouvions explorer toute la journée avec la majorité de notre groupe (et il faisait beau). Je crois que c’était le jour le plus mémorable parce que nous avons pris plusieurs belles photos et ça faisait longtemps que j’étais allée à un si beau parc aquatique. La fin de semaine dans la ville de Québec étaient bien car il y avait plus de quatre communautés ensemble dans un grand gymnase et nous pouvions rencontrer des personnes de différents endroits!

S: Qu’est-ce que tu as appris grâce à cet échange/expérience?

A: Il y a tant de choses que j’ai apprises au cours de l’échange que je ne sais pas où commencer. Évidemment, j’ai amélioré mon français, mais je crois que j’ai appris comment m’adapter à différents scénarios et comment être plus patiente. Étant donné que j’étais loin de chez moi, je devais apprendre comment m’accoutumer aux traditions et règles de ma famille d’accueil (je devais aussi apprendre comment cuisiner pour moi-même pour le dîner chaque jour, ce qui était terrifiant parce que je n’avais jamais cuisiné avant cela). J’ai aussi appris comment être patiente avec les autres et moi-même.

Voici quelques conseils de la part d’Annie pour ceux qui veulent s’inscrire:

“Honnêtement, soyez vous-même. Le niveau de votre français ne définit pas si vous êtes accepté au programme ou non. Je trouvais que les personnes autour de moi étaient sincèrement passionnées d’avoir une expérience nouvelle et différente. Vous n’avez pas besoin des notes les plus élevées ou beaucoup d’expérience pour être sélectionnés. Ayez un esprit ouvert et essayez d’apprendre quelque chose de nouveau!”


Leave a comment

Meet Ed Sweeney: Group Leader for Youth Exchanges Canada (YEC) | Rencontrez Ed Sweeney: Animateur pour Échanges jeunesse Canada (ÉJC)

*Le français suit

Meet Ed Sweeney!

Ed is a teacher from the Central Quebec School Board and a great supporter of YMCA Youth Exchanges Canada (YEC) program. Ed is a veteran group leader for our YEC program and he’s already done 8 exchanges! Glad he is not tired of us yet because we love having him and his groups on our exchanges and we wanted to share a bit about his experience as a group leader and his past exchange with a group from Alberta. 

Shenese Sterling: What got you interested in travelling with YMCA Youth Exchanges Canada program?

Edward Sweeney: I got interested because in a survey at our school, students said they would like to have more opportunities to travel within the school year. So, I set out to look and see if there were any organizations that were partnering with schools and I came into contact with the YMCA YEC program. After the initial contact the regional coordinator for the YMCA made the exchange process so easy. Lines of communication were always open so that I could get any of my questions answered.

SS: What advice would you give to others who are interested in being group leaders?

ES: First advice…JUST DO IT! The hard work that it will take to plan an exchange will be so beneficial to your students and the lifetime of memories will make all the planning and logistics worth it.

Secondly, do not over plan. Some of my best exchanges have been to rural areas where the exchange is built more on the friends they meet than the numerous places we visited. So don’t think you have to have the students entertained all day and all night.

Third piece of advice…make sure you have a good Host Plan for your exchange and that you communicate that to everyone involved. Stakeholders (parents / teachers / participants) are going to buy-in and stay on the wagon if they know you are headed in the right direction.

SS: Where in Canada have you travelled to with your groups? Canada Map - Alberta, Ontario, NFL

ES: We have travelled to Alberta, Newfoundland, and Ottawa over the years.

SS: What has been your favourite place to travel to through Youth Exchanges Canada? Why?

ES: My two favourite places would be Bell Island, Newfoundland (scenery and island living) and Barnwell, Alberta (rural exchange with the backdrop of the Rocky Mountains!) Although both of these places provided beautiful scenery and lots to do, both of these places were more special because of the warmth of the people that organized the exchange and the families that hosted us.

SS: Anywhere you would like to travel to but haven’t been to yet?

ES: I think i would like to visit the Yukon one day with some kids. Seems like the other side of the world in terms of distance, yet still part of our great country. (Every year I ask my regional coordinator about any Canadian Embassy schools in Hawaii, but he informs me that the exchanges are within continental Canada! Oh well)

SS: What would you say is the biggest impact this program has had on the youth that you’ve travelled with?

ES: The biggest impact it has had on our students is an awareness to other parts of our country. We have had some great groups over the years and they all were appreciative of the areas we visited and learned about. I think we can also say that there is a sense of pride that comes out when we get to present our beautiful city (Quebec City) to our guests and show them the highlights of Quebec’s place on the Canadian timeline.

SS: Why would you encourage your youth groups to participate in this exchange program?

ES: I have met many kids that have been out of school for 10 years or more and they never come right out and say,

“Hey sir, remember that history class in grade 8 etc…” but they do come back and say,

“Hey sir, remember climbing the Bear’s Hump in Waterton National Park?”

or

“Hey sir, remember the year we went to Bell Island during the iceberg season and it took a Canadian Coast Guard Icebreaker to get us across the bay?”

Ed Sweeney - Bear 's Hump in Waterton National Park

Twinned groups from Quebec and Alberta after climbing Bear’s Hump at Waterton National Park in Alberta // Groupes jumelés de Québec et Alberta après avoir monté Bear’s Hump au parc national de Lacs-Waterton en Alberta

 

That’s why I would encourage others to organize an exchange. I lean on the testimony of some of the senior students to draw on their experiences to promote the exchange with the younger students. Past participants have always been my best exchange salespeople!

___________

Mais qui est Ed Sweeney? 

Ed est un professeur de la Commission scolaire Cenral Québec et un grand partisan du programme Échanges jeunesse Canada (ÉJC) du YMCA. Animateur chevronné au sein de notre programme, Ed a déjà participé à 8 échanges avec ÉJC! Nous sommes heureux qu’il ne soit pas encore lassé de nous car nous aimons bien l’avoir à nos côtés, lui et ses groupes, et nous aimerions partager son expérience à titre d’animateur avec un groupe provenant de l’Alberta. 

Shenese Sterling: Qu’est-ce que vous a incité à participer au programme Échanges Jeunesse Canada du YMCA?

Edward Sweeney: J’ai commencé à m’intéresser après un sondage mené dans notre école, dans le cadre duquel les étudiants avaient mentionné qu’ils aimeraient bénéficier de plus d’occasions de voyager au cours de l’année scolaire. Je me suis donc mis à chercher des organisations qui établissaient des partenariats avec des écoles et je suis entré en contact avec le programme ÉJC du YMCA. Après le contact initial, le coordonnateur régional du YMCA a grandement facilité le processus d’organisation d’un échange. Les voies de communication étaient toujours ouvertes de sorte que je puisse obtenir toutes les réponses à mes questions.

Ed Sweeney - Mont Morency Waterfalls in Quebec City

In front of Montmorency Waterfalls in Québec // Devant la chute Montmorency en Québec

SS: Quel conseil donneriez-vous aux autres personnes intéressées à devenir animateur(trice)s?

ES: Premier conseil…FAITES-LE! Les efforts que vous devrez déployer pour planifier l’échange seront tres bénéfiques pour vos étudiants et les souvenirs qui resteront à jamais graves dans votre memoire feront en sorte que tout le travail de planification et de logistique que vous effectuerez en vaudra la peine.

Deuxièmement, ne planifiez pas plus que nécessaire. Certaines de mes expériences les plus fructueuses furent des échanges en région rurale ou l’accent etait davantage mis sur les amitiés nouées que sur les nombreux endroits visités. Donc, ne pensez pas que vous devriez occuper les étudiants toute la journée et toute la nuit.

Troisième conseil…assurez-vous d’avoir un bon plan d’accueil pour votre échange et de communiquer ce plan à toutes les personnes impliquées. Les parties prenantes (parents / enseignants / participants) vont y adhérer et rester à bord s’ils savent que vous vous dirigez dans la bonne direction.

SS: Où au Canada etes-vous allé avec vos groupes?

ES: Nous sommes allés en Alberta, Terre-Neuve et à Ottawa au fil des ans.

SS : Quelle a été votre endroit préféré visité dans le cadre du programme Échanges jeunesse Canada? Pourquoi?

ES : Mes deux endroits préférés seraient Bell Island, Terre Neuve (le paysage et la vie insulaire) et Barnwell, Alberta (échange rural avec le paysage des montagnes Rocheuses en arrière-plan!) Bien que ces deux endroits offrent de beaux paysages et beaucoup d’activités à faire, ils avaient un cachet particulier en raison de la cordialité des gens ayant organisé l’échange et les familles qui nous ont accueillis. 

SS : Y-a-t-il un endroit où vous aimeriez aller et que vous n’avez jamais eu la chance de visiter a ce jour?

ES : Je crois que j’aimerais visiter le Yukon un de ces jours avec quelques étudiants. Cela semble à l’autre bout du monde en termes de distance et pourtant, c’est une région de notre grand pays. (Chaque année je demande à mon coordonnateur régional s’il y a des écoles à l’Ambassade canadienne à Hawaii, mais il me répond que les échanges sont limités au territoire continental du Canada! Tant pis.)

SS: Selon vous, quel est l’impact le plus important que ce programme a eu sur les jeunes avec qui vous avez voyagé?

Ed Sweeney - Quebec Parliament Building

Both groups in front of Québec Parliament // Les deux groupes devant le parlement de Québec

ES : Le plus grand impact sur nos étudiants est la découverte d’autres régions de notre pays. Nous avons eu quelques excellents groupes au fil des ans, et ils ont tous apprécié les régions que nous avons visitées et découvertes. Je crois que nous pouvons aussi dire qu’il y a un sentiment de fierté qui nous gagne quand nous pouvons présenter notre belle ville (la ville de Québec) à nos invités et lesur montrer les faits saillants de la place occupée par Québec sur l’échiquier canadien. 

SS: Pourquoi encourageriez-vous vos groupes de jeunes à participer à ce programme d’échange?

ES : J’ai rencontré plusieurs jeunes ayant terminé leurs études depuis 10 ans ou plus et ils ne me disent jamais:

« Bonjour monsieur, vous souvenez-vous de ce cours d’histoire en 8e année, etc… »

Ils me disent plutot : 

« Bonjour monsieur, vous souvenez-vous de notre randonnée sur Bear’s Hump au parc national de Waterton? »

ou

« Bonjour monsieur, vous souvenez-vous de l’année que nous sommes allés à Bell Island pendant la saison des icebergs et il a fallu un brise-glace de la Garde côtière canadienne pour nous faire traverser la baie? »   

C’est pourquoi j’encouragerais d’autres personnes à organiser un échange. Je me fie aux témoignages de quelques étudiants plus âgés concernant leurs expériences pour promouvoir l’échange auprès d’étudiants plus jeunes. Les anciens participants ont toujours été mes meilleurs vendeurs en ce qui touche les échanges!


Leave a comment

Canadian Student Leadership Conference 2017 | Congrès canadien de leadership étudiant 2017

*Le français suit

I lived in Waterloo for 3 years so I got to experience first-hand living in a region that is a leader in innovation and creativity. What better place than that to host this year’s 33rd annual Canadian Student Leadership Conference (CSLC)? I definitely was not ready for that amount of energy! Thousands of students from all over the country flooded the high school hallways in Waterloo this past September for five days of CSLC 2017. And we, at YMCA Exchanges, were excited to take part in it!   

The CSLC is a national student leadership conference with this year’s focus being on the “innovative spirit”. CSLC 2017 gave students the chance to learn from keynote speakers, participate in collaborative workshops and immerse themselves in the “innovative spirit”.

YMCA Booth at CSLC2017

It’s youth like you that we look for for our exchange programs, bright eyes and bright spirits. Students who want to experience the world in a different way and students who are open to new ideas and ways of life.

The best and unexpected part about that day was the stories that some of you shared with us about your past experiences with YMCA Exchanges either through our Summer Work Student Exchange (SWSE) program or our Youth Exchanges Canada program (YEC).

One student in particular came up to our booth not to ask about our programs but to tell us he was a past SWSE participant and how absolutely loved his SWSE experience! That was so wonderful to hear! He mentioned how he hoped that more and more people would take part in the exchange program to experience what he did.

We have that same hope for the youth across Canada!

Thank you again to CSLC for having us represent at your event.

By Shenese

To learn more about CSLC click the logo

CSLC final logo

 

 

 

 

To learn more about YMCA Exchange programs,

Click here for Summer Work Student Exchange → https://ymcagta.org/youth-programs/youth-travel-and-exchanges/summer-works-student-exchange

Click here for Youth Exchanges Canada →

https://ymcagta.org/youth-programs/youth-travel-and-exchanges/youth-exchanges-canada

 

———-

J’ai habité en Waterloo pour 3 ans donc j’ai fait personnellement l’expérience d’habiter dans une région qui est un chef en ce qui concerne l’innovation et la créativité. Quelle place meilleure que ça pour recevoir le Congrès canadien de leadership étudiant (CCLE)? Je n’étais absolument pas prête pour ce montant d’énergie! Milliers d’étudiants de toutes côtes du pays inondaient les corridors d’une école secondaire en Waterloo ce septembre passé pour 5 jours du CCLE 2017. Et nous, à YMCA Échanges, étaient excités d’en participer!

Le CCLE est un congrès national de leadership étudiant avec la concentration cette année sur “l’esprit innovant”. Le but était de trouver  des jeunes avec des yeux et des esprits brillants et les inspirer de trouver des nouvelles façons de penser et faire des choses que nous faisons chaque jour. CCLE 2017 a donné aux étudiants l’opportunité d’apprendre des intervenants, de participer aux ateliers collaboratifs et de s’immerger dans “l’esprit innovant”.

Ce sont des jeunes comme vous que nous cherchons pour nos programmes d’échange. Les étudiants qui veulent vivre le monde dans une façon différente et les étudiants qui sont ouverts aux nouvelles idées et façons de vivre.

La meilleure partie et partie inattendue, était que quelques un d’entre vous ont partagez vos histoires de votre expérience passée avec YMCA Échanges soit avec Emplois d’été Échanges étudiant (EÉÉÉ) ou Échanges jeunesse Canada (ÉJC).

Un étudiant en particulier a approché notre stand pas pour demander à propos de nos programmes mais pour nous dire qu’il était un participant passe de EÉÉÉ et comment il a absolument aimé son expérience avec EÉÉÉ! C’était agréable d’entendre! Il a mentionné comment il espérait que plus en plus de personnes participeraient au programme d’échange pour vivre ce qu’il a vécu.   

Nous avons le même espoir pour les jeunes à travers le Canada!

Merci encore à CCLE pour nous permettait de représenter à votre événement.

Par Shenese

Pour apprendre plus à propos de CCLE cliquez le logo

CSLC final logo

 

 

 

 

Pour apprendre plus à propos des programmes YMCA Échanges,

Cliquez ici pour Emplois d’été Échanges étudiants →

https://ymcagta.org/voyages-et-echanges-jeunesse/emplois-dete-echanges-etudiants

Cliquez ici pour Échanges jeunesse Canada →

https://ymcagta.org/voyages-et-echanges-jeunesse/echanges-jeunesse-du-ymca

 


Leave a comment

My Summer Bucket List Photo Challenge, Week 4: My view is better than yours | Concours Mon “Bucket List” de l’été semaine 4: Ma vue > la tienne |

Photo Challenge SWSE

Though we travel the world over to find the beautiful, we must carry it with us or we find it not. – Ralph Waldo Emerson

One of the best things about Canada is that no matter where we are, we are never too far away from some of the best nature (and wildlife!) in the world, right here at home.  This summer, you’ve likely had a chance to check out the nature in your area, and we want to see what you’ve discovered in this big, beautiful country of ours.

Your challenge this week: Take a photo of your surroundings! If you do happen to sleep under the stars, even better! Either way, we want to see what new things you’ve been seeing while on your exchange.  As usual, the best photos will be showcased on Instagram, Twitter and Facebook!

Views from SWSE staff and partiipants | Selection de de photos prise par des participants et des membres de l'équipe SWSE

Views from SWSE staff and participants | Selection de de photos prise par des participants et des membres de l’équipe SWSE

Bien que nous voyageons dans le monde entier pour trouver la beauté, nous devons l’emporter avec nous, sinon nous ne la trouverons pas. -Ralph Waldo Emerson

Une des choses qui rend le Canada très spécial et la facilité avec laquelle il est possible d’acceder aux plus beaux paysages du monde (en pleine nature, en ville ou meme en foret!)! Cet été, vous avez probablement eu l’occasion d’explorer l’environnement qui vous entoure! Nous voulons voir ce que vous avez découvert dans ce grand, beau pays qui est le nôtre.

Votre défi cette semaine: Prendre une photo de votre environnement. Dans la nature?! Sous les étoiles?! Encore mieux! Nous voulons tout simplement voir les nouveaux horizons que vous découvrez autour de vous, durant votre échange :). Comme d’habitude, les meilleures photos seront postées sur Instagram, Twitter et Facebook!


Leave a comment

The Pan Am and Parapan Am Games in Toronto | Les Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto

Today marks the official launch of the Pan American (Pan Am) Games in Toronto! Did you know that the Pan Am Games are the world’s third largest international multi-sport Games, after the Olympic Summer Games and the Asian Games? Well now you do! Talk about #FridayFacts 😀

The first Pan American Games were held in Buenos Aires, Argentina, in 1951 and the inaugural Parapan American Games were held in Mexico City in 1999. Both the Pan Am and Parapan Am Games are held every four years for the athletes of the 41 PASO (Pan American Sports Organization ) member nations, in the year preceding the Olympic and Paralympic Summer Games.

While the Pan Am Games have been hosted in a dozen countries throughout the Americas, Canada has had the honour of hosting them twice; in 1967 and 1999 and both times in Winnipeg, Manitoba. And we get to host them again this year!

Toronto is the proud Host City of the Pan Am and Parapan Am Games. Close to 7,000 athletes from across Latin America, South America, the Caribbean and North America will put their years of intense training, perseverance and sacrifice to the test in world-class competition in 36 Pan Am sports and 15 Parapan Am sports at the TORONTO 2015 Pan Am / Parapan Am Games.

HOW EXCITING?! In honour of the Pan Am Games quickly approaching, we thought we would share with you five fun facts about sports and leisure in Canada!

1. The Winnipeg Falcons were the first team to win an Olympic gold medal in hockey, in 1920 in Antwerp, Belgium.
2. The first person known to wear a goalie mask in a hockey game? Bet you didn’t know it was Elizabeth Graham. In 1927, Graham used a fencing mask to protect her face.
3. The first National Basketball Association (yes, the first NBA game!!!) game was played at Toronto’s Maple Leaf Gardens.
4. The first eight women’s World Hockey Championship tournaments were ALL won by Canada. Canada beat the American team in each championship game, from the inaugural tournament in Ottawa in 1990 to the Halifax/Dartmouth event in 2004.
5. The first recorded baseball game in North America took place in Beachville, Ontario, on June 4, 1838.

There you have it! We even gave you a bonus… we wrote the five fun facts in the official colors of the Pan Am Games. Ha! Now tell us, are you in Toronto AND going to any of the games? FYI- the opening ceremony is happening at Nathan Phillips Square this afternoon (July 10, 2015), from 5:00 p.m.!


Aujourd’hui marque le lancement officiel des Jeux panaméricains à Toronto! Savais-tu que les Jeux panaméricains sont les troisièmes plus grands Jeux multi-sportifs internationaux de la planète, après les Jeux olympiques et les Jeux asiatiques? Maintenant, tu le sais :D!

Les premiers Jeux panaméricains ont eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, en 1951 et les premiers Jeux parapanaméricains ont eu lieu à Mexico en 1999. Les deux Jeux ont lieu tous les quatre ans pour les athlètes des 41 pays membres de PASO (Pan American Sports Organisation), l’année précédant les Jeux olympiques et les Jeux paralympiques.

Les Jeux panaméricains ont été accueillis dans une douzaine de pays dans les Amériques. Le Canada a eu l’honneur de les accueillir à deux reprises à Winnipeg, au Manitoba en 1967 et 1999. Et nous les acceuillons une fois de plus cette année!

Toronto est fière d’être la ville hôte des Jeux panaméricains et para panaméricains. Près de 7000 athlètes originaires de l’Amérique latine, l’Amérique du Sud, des Caraïbes et de l’Amérique du Nord mettront leurs années d’entrainement intense, de persévérance et de sacrifice à l’épreuve en compétition de classe mondiale dans 36 sports panaméricains et 15 sports para panaméricains aux Jeux Pan Am/Jeux Para Pan Am de Toronto cette année.

En l’honneur du lancement des Jeux panaméricains, nous avons pensé partager avec vous cinq faits amusants sur les sports et les loisirs au Canada!

1. Les Falcons de Winnipeg étaient la première équipe à remporter une médaille d’or olympique en hockey, en 1920 à Anvers, en Belgique.
2. La première personne connue à avoir porter un masque de gardien de but dans un match de hockey était Elizabeth Graham. En 1927, Graham a utilisé un masque d’escrime pour protéger son visage.
3. Le premier match de la National Basketball Association (oui, le premier match de la NBA !!!) a été joué au Maple Leaf Gardens de Toronto
4. Les huit premiers tournois du Championnat mondial féminin de hockey ont TOUS été remportés par le Canada. Le Canada a battu l’équipe américaine dans chaque match de championnat, à partir du tournoi inaugural à Ottawa en 1990 , jusqu’à celui de Halifax / Dartmouth en 2004.
5. Le tout premier match de baseball connu en Amérique du Nord a eu lieu à Beachville, Ontario, le 4 Juin 1838.

Et voilà! On t’a même donné un bonus, nous avons écrit les faits avec les couleurs officielles des Jeux panaméricains. Hehe! Alors dis-nous, es-tu à Toronto, et vas-tu regardé un des match des Jeux? Aufait- la cérémonie d’ouverture se passe ce soir (Vendredi 10 Juillet 2015) au Nathan Phillips Square à partir de 17:00!