YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.


Leave a comment

My SWSE Summer Experience: Camilla|Mon expérience Emplois d’été Échanges étudiants: Camilla

farewellparty

 

I’m continually surprised by how one SWSE summer can create lasting connections. As a past participant, I know that this exchange doesn’t end when you return home – I still keep in touch with the people I travelled to Quebec with, my host family and my twin! My exchange trip is still one of the best summers I’ve ever had. It was so much fun exploring new places, trying new things and meeting new people. by the end of the six weeks, I had also fallen in love with Quebec! So when I applied to work with the YMCA as a Local Coordinator, I wanted to give a new group of students the chance to explore and enjoy another part of Canada like I did (and have the time of their lives to boot!).

Setting myself with the goal of creating a memorable summer was challenging sometimes; as Local Coordinators (LCs), we want to make sure that everyone has a great exchange no matter what their interests are. This means balancing oil painting with a night out line dancing, and weekend camping with city sightseeing. I was also excited about showcasing a side of my community, Brampton, ON, that not many people know about such as the vibrancy and small town charm of downtown Brampton on a Farmer’s Market Saturday! I wanted to give the incoming participants a summer of exciting adventures, lasting friendships and new perspectives. However, I was so preoccupied with what I could give, I didn’t realize how much my participants would give me.

I have learned so much about patience, laughter and fearlessness from my participants during my time as an LC. My participants brought so much honesty, energy and their individual experiences that I was always learning something new about them, myself, and being part of a team. Despite being incredibly different, we grew respect and developed trust. That’s not to say there were no tense moments, or that there were no tears (there were!) – we just learned to be honest about our feelings and remember that for six weeks, we were family.

I am most grateful for having the opportunity to meet such a dynamic and thoughtful group of individuals two summers in a row.  And really, as much as we LCs get excited planning for big activities, the best memories are always the small moments you can never plan for: it’s pouring rain but we’re singing camp songs and radio hits while cycling around the Toronto Islands; it’s 8:00am but a small group of early risers from Brampton West, Markham and Richmond Hill are sharing conversation, muffins and peaches at our camping trip until the others wake up; it’s a long drive to Tree Top Trekking or Niagara Falls, but our car becomes the best dance party on four wheels. Pancakes for dinner, Hide and Seek in the park, Pachamama…too many to list!

I couldn’t have anticipated how meaningful my SWSE summers would be as an LC. The truth is, LCs will be crying alongside participants at the end of the summer. So, on behalf of LCs past and present, thank you to you, the participants – for your laughter, your kindness and positive attitude. It means a lot to us.

 

 

Je ne cesse de m’étonner de la façon dont une expérience Emplois d’été Échanges étudiants peut créer des relations durables. Ayant moi-même participé à un échange, je sais que celui-ci ne se termine pas lorsque vous retournez à la maison; je suis toujours en contact avec des gens avec qui j’ai voyagé au Québec, avec ma famille d’accueil et avec mon jumeau! Mon voyage d’échange demeure l’un des meilleurs étés que j’ai jamais vécu. C’était tellement amusant de découvrir de nouveaux endroits, d’essayer de nouvelles choses et de rencontrer de nouvelles personnes. À la fin des six semaines, j’étais aussi tombée amoureuse du Québec! C’est pourquoi, lorsque j’ai posé ma candidature pour travailler au YMCA à titre de coordonnatrice régionale, je voulais donner la chance à un nouveau groupe d’élèves de découvrir et d’apprécier une autre région du Canada comme j’ai pu le faire (et de vivre la meilleure expérience de leur vie au maximum!).

Il était parfois difficile d’atteindre mon objectif de créer un été mémorable; en tant que coordonnateurs régionaux (CR), nous voulons nous assurer que tous vivent un excellent échange, peu importe leurs intérêts, ce qui signifie qu’il faut trouver un équilibre entre la peinture à l’huile et une soirée de danse en ligne et entre une fin de semaine en camping et une visite touristique de la ville. J’étais aussi enthousiaste à l’idée de présenter un aspect de ma communauté (Brampton, en Ontario) que peu de gens connaissent, notamment le charme et la capacité d’adaptation du centre-ville de Brampton, un samedi pendant le Marché des fermiers! Je voulais offrir un été rempli d’aventures excitantes, d’amitiés durables et de nouveaux points de vue aux participants d’ailleurs. Cependant, j’étais si préoccupée par ce que je pouvais donner que je ne me suis pas rendu compte de tout de ce que les participants pouvaient m’offrir.

J’ai tellement appris relativement à la patience, au rire et à l’audace grâce à mes participants lorsque j’étais CR. Ils m’ont apporté honnêteté, énergie et expériences individuelles, et ce qui m’a amené à sans cesse apprendre quelque chose de nouveau à propos d’eux, de moi-même et du travail d’équipe. Même si nous étions incroyablement différents, nous avons appris à nous respecter et à nous faire confiance. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de tensions ni de larmes (il y en a eu!); nous avons simplement appris à être francs quant à nos émotions et à nous rappeler que pour six semaines, nous étions une famille.

Je suis d’autant plus reconnaissante d’avoir eu l’occasion de rencontrer un groupe d’individus aussi dynamiques et attentionnés deux étés d’affilée.  Et, honnêtement, autant nous, les CR, sommes enthousiastes lorsque nous planifions de grosses activités, les meilleurs souvenirs sont toujours ceux des petits moments imprévisibles : il pleut des cordes, mais nous chantons des chansons de camp et des tubes tournés à la radio en faisant du vélo dans les îles de Toronto; nous sommes en camping, il est 8 h et un petit groupe de lève-tôt de Brampton Ouest, Markham et Richmond Hill discutent entre eux en mangeant des muffins et des pêches en attendant que les autres se lèvent; le voyage est long vers Tree Top Trekking ou vers les chutes Niagara, mais notre voiture devient la meilleure fête dansante à quatre roues. Des crêpes pour diner, des parties de cache-cache dans le parc, la Pachamama… il y a tant de choses à énumérer!

Je n’aurais pu prévoir à quel point mes étés dans le cadre du programme Emplois d’été Échanges étudiants seraient importants en tant que CR. La vérité c’est que les CR pleureront en chœur avec les participants à la fin de l’été. Je tiens à remercier les participants, de la part des CR précédents et actuels. Merci pour vos rires, votre gentillesse et votre attitude positive. Cela signifie beaucoup pour nous.


Leave a comment

My SWSE Summer Experience: Sabrina |Mon experience d’ete avec l’EEEE: Sabrina

WP_002072(1)

Sabrina (right) with SWSE Gatineau LC Amelie.

 

Hi! My name is Sabrina and I had the chance to participate in the SWSE exchange this summer in Gatineau, Quebec. This was an amazing opportunity to meet new friends and improve my second language (French). It certainly was all that and so much more. I got to meet some really genuine friends that I laughed so hard with that if we were at a restaurant, we’d cause a scene and the waiter had to ask if we were okay. I stayed with a family who I quickly learned was soccer-crazy: soccer games, soccer practice and FIFA World Cup games–don’t forget recreational soccer too! Because of them, I have a new found appreciation for the sport.

All jokes aside, I got to meet the most dedicated father I’ve ever met and some pretty great kids too. I couldn’t have imagined a better family to fit in with, be it going for hikes with my host dad or playing some pretty intense games of Mario Kart (a racing video game), I always felt at home. Everything was pretty great, even the things I wasn’t used to, like milk in a bag, eating shawarma, or the dog’s hair EVERYWHERE in the house. The one thing that made my experience a little different was halfway through the exchange, when I broke my ankle.  I tend to (unintentionally) make everything 100 times harder for myself: I had to get surgery in Quebec, and then there were complications and all that jazz all while getting constant checkups from my mom back home in Saskatchewan. It wasn’t the most ideal situation, but I learned a lot; I learned how determined I am to get things accomplished, even while on crutches. I also learned how much I dislike hospitals in Quebec since i had to make so many visits during my recovery.

Because of my injury, I missed out on work, the cool activities with the group and just the chance to have responsibility and be active with my family while exploring the city. But i definitely didn’t want to leave–no way José–so I found the perks of being at home like hanging out with my cool little host siblings, baking cookies and most importantly, becoming super-close friends with my coordinator, Amelie. I don’t know what I would have done without her this summer, from her comic relief with the (slightly aloof) doctors, her being there with me during almost every hospital trip, and even helping me figure out that there was an alarm coming from my fridge because I left it open (I didn’t know that was even a thing!).

I’d like to say there was nothing I would change about this summer…but I am just so thankful that I didn’t think too much about doing this exchange, I just did it. Best decision of my life. So many stories to tell. I could not have asked for better people to share my summer with.

 

10325707_10153027744364829_4663681381626242235_n

Sabrina in good spirits with her broken ankle.


Leave a comment

My SWSE Summer Experience: Amélie| Mon expérience cet été avec l’EEEE: Amélie

DSC_0550_1

Amelie’s group of students at the Canadian Museum of History in Gatineau, QC|Le groupe au Musee de l’histoire canadien a Gatineau, QC.

L’autre jour, un de mes anciens participants nous a pose cette question : «Imaginez votre vie si vous n‘aviez pas participé au programme?» Puis, moment de silence… Nous étions tous en train de penser à ceci, «comment imaginez nos vies sans EEEE? »

En tant que coordonnatrice locale, j’ai le meilleur emploi au monde grâce aux participants que j’ai eu la chance de rencontrer.  C’est ce que j’aime à propos de mon emploi.  Ce n’est pas le fait que nous avons l’occasion de voyager à travers le pays ou que tout l’été nous faisons des activités super trippantes avec notre groupe. C’est le fait que tout le monde créer des relations très serrées entre eux en seulement 6 semaines.  C’est de voir à quel point autant eux que moi avons grandi et appris beaucoup en si peu de temps. C’est de pouvoir observer l’accomplissement d’un jeune de 16-17 ans, qui à la fin de cet échange est fier d’avoir pu améliorer sa langue seconde.  Certains sont fiers d’avoir eu une première expérience de travail, d’avoir réussi à terminer les 6 six semaines du programme loin de leur maison (et ce bien malgré des défis comme une cheville cassée au milieu de l’échange!) et bien d’autres.

Bien qu’il y en ait des tonnes, le meilleur souvenir que je vais garder de mon expérience cet été, fut notre voyage en train à la fin de l’été.  Nous avons eu l’opportunité de voir la moitié du pays et quelle belle façon de terminer cette expérience unique en voyageant via ce fameux train de VIA Rail Canada.  Le Canadien a façonné l’histoire de notre pays et il continue d’en faire ainsi par les souvenirs créés à bord!  Ce fut aussi les derniers moments du programme pour avoir des fous rire, chanter à tût tête jusqu’à en faire fuir tout le monde dans le wagon-restaurant(ne vous inquiétez pas il n’y avait que des participants du programme), danser jusqu’à 23h00 et apprécier nos derniers jours ensemble avant de dire au revoir à tout le monde.  Si jamais vous avez la chance de prendre ce train, n’hésitez pas à faire le voyage à bord, c’est une expérience inoubliable.

Pour terminer, j’ai tissé des liens avec des gens extraordinaires venant de Brandon (MB), de toute la Saskatchewan, d’Edmonton (AB) et quoi dire de plus que MERCI à tout le monde que j’ai pu rencontrer dans le cadre de ce programme, mais un MERCI tout particulier à mes participants sans qui cette expérience n’aurait pas été la même.

Après tout, cela est ‘’L’expérience de votre vie’’!

 

IMG_0056

The other day, one of my participants from last year asked me this question: “Imagine your life if you never participated in the program?’’ Then, a moment of silence…and  we were all thinking about it: ‘’how could we imagine our life without SWSE?’’

As a local coordinator, I had the best job in the world because of the participants that I had the chance to meet.  This is what I like the most about my job–it´s not the fact that we have the occasion to travel around the country, or the fact that we are doing awesome activities with our groups. It´s the fact that everybody creates strong relationships between in just 6 weeks.  I can see how much we all have grown and learned so much in such a short amount of time.  It’s the fact that I have seen 16-17 year old youth being proud of themselves at the end of the exchange because they have improved their second language. Some of them felt accomplished because they had their first work experience. Others were proud of themselves for being able to be so far away from their home for 6 weeks; some faced a lot of challenges–like a broken ankle at the mid-point of the exchange!

Even if there are tons of memorable moments, the best one I will remember is our train ride at the end of the summer.  We had the opportunity to see half of the country and this is the best way to end this unique experience by taking the Canadian (VIA Rail) train.  This railway line has shaped the history of our country and it still does by the moments lived onboard!  It was these last moments of the program that we had a good laugh together, sang at the top of our lungs to scare off everyone else (don’t worry, there were only participants from the program on our car!), we danced until 11:00 pm and enjoyed our last days together before saying goodbye.  If you have the chance to take this train, don’t hesitate to do it, it’s an unforgettable experience!

To conclude, I had the privilege to meet some amazing people from Brandon, MB, from all over Saskatchewan, and Edmonton, AB.  What else can I say but THANK YOU to everybody that I’ve met through the program, but also a special THANK YOU to the participants, because without you guys, the experience would not have been the same.

After all, our slogan is ‘’Experience the journey of a lifetime’’!


2 Comments

Testimonial Tuesday: SWSE Alumni Tracey Ma, in her own words |Tracey Ma, participante au programme Emploi d’été Échanges étudiants

 

Tracey, on her way back home to BC on the VIA Train; one of her favourite moments about the whole summer.

Tracey, on her way back home to BC on the VIA Train; one of her favourite moments about the whole summer.

 

Summer ‘s coming up fast, and as you think about what you might like to do this summer, you may be thinking about what it might be like to actually go on exchange with the Summer Works Student Exchange. We talked to SWSE alumni Tracey Ma about her experiences, and the one piece of advice for anyone who’s thinking about applying.

 

YMCA Exchanges: How did you hear about the program?

Tracey: It’s a funny story actually—I had just gotten into a fight with my best friend, and to cool off, I walked into the guidance counsellor’s office at school and picked up the handbook and brochure about SWSE.  It seemed like a cool way to do something different.

Y: What were your expectations before leaving home for the program?

T: Honestly, I didn’t know what to expect.  It was my first time leaving home, and I was pretty eager to see and learn more about the world. I suppose my attitude was, “why not”?

Y: Where did you live and work for the summer? What were your impressions of your new environment?

T: I lived and worked in Gatineau, Quebec. My host family lived in Chelsea, a tiny town just outside of Gatineau. What I remember about Chelsea is just how small it was—“downtown” was about the size of one Toronto city block, there were probably about 10 dirt roads, and the places I frequented the most was the corner store and the ice cream store.

I worked at a kids’ day camp in Gatineau, where I met quite a few other SWSE participants. The funniest part about the day camp was the fact that we had to make up and use nicknames for the whole summer, since the kids weren’t supposed to find out our real names until the end of the summer, when we had a big reveal party. My nickname was “coccinelle” (“ladybug” in French).  I also became close with some of my co-workers, who were a part of a pretty diverse and interesting cast of characters at the camp.

Y: What kind of activities did you do when you weren’t working?

T: We did quite a few things outside of work, especially since I had made a few close friends and we often took trips that we organized ourselves.  We went to Ottawa on a day trip, we went go-karting, we had a beach day at Parc Lac Lémy, and we attended a country music festival, among many other things.  I also spent some time with my host family, who took me further into the Québec countryside to see their extended family.

Y: What are three things that you’ll always remember from your experience at SWSE?

There were so many great memories, but these three in particular stand out for me:
1) the rewarding experience of teaching the day camp kids English and them remembering what I taught them;
2) the overall freedom and carefree feeling that the experience of working and living in another part of the country (without your parents!)provides;
3) the train ride back to British Columbia—that was quite emotional for me, as the 4 day-trip allowed me to see parts of Canada I had never seen before.  Canada has such a beautiful landscape, and not many Canadians get to see it the way SWSE participants did on the trip.

Y: Any advice for those who are thinking about applying for SWSE?

T: Just go for it! You’ve got nothing to lose.

 

Chelsea, QC--where Tracey lived during her time with SWSE.

Chelsea, QC–where Tracey lived during her time with SWSE.

L’été arrive à grands pas et vous réfléchissez à ce que vous aimeriez bien faire cet été. Pourquoi ne pas effectuer un échange dans le cadre du programme Emploi d’été Échanges étudiants? Nous avons discuté avec Tracey Ma qui y a participé, a partagé ses expériences et a donné un conseil à tous ceux qui souhaitent présenter leur candidature.

YMCA : Comment as-tu entendu parler du programme?

Tracey : C’est assez drôle en fait, je venais de me chicaner avec ma meilleure amie, et pour me calmer, je suis allée au bureau du conseiller d’orientation à l’école, et j’ai pris le guide et la brochure du programme Emploi d’été Échanges étudiants. Cela semblait être une bonne idée pour faire quelque chose de différent.

Y : Quelles étaient tes attentes avant de partir et de participer au programme?

T : Honnêtement, je ne savais pas à quoi m’attendre. C’était la première fois que je partais de chez moi et j’avais hâte de voir le monde et d’en apprendre davantage. Je suppose que je partais en me disant : « Pourquoi pas? ».

Y : Où vivais-tu et travaillais-tu l’été? Quelles impressions avais-tu de ton nouvel environnement?

T : Je vivais et travaillais à Gatineau, au Québec. Ma famille d’accueil vivait à Chelsea, une petite ville juste en dehors de Gatineau. Je me souviens juste que Chelsea était vraiment petit. Le « centre-ville » était de la taille d’un pâté de maisons à Toronto, il y avait probablement environ 10 chemins de terre, et les endroits que je fréquentais le plus souvent étaient le magasin du coin et le magasin de crèmes glacées.

Je travaillais dans un centre de loisirs pour enfants à Gatineau où j’ai rencontré pas mal d’autres participants du programme Emploi d’été Échanges étudiants. Le moment le plus drôle au centre de loisirs était le fait que nous devions inventer et utiliser de faux surnoms durant tout l’été, car les enfants ne devaient pas savoir nos vrais noms avant la fin de l’été où nous avions organisé une grande fête à cet effet. Mon surnom était « ladybug » (« coccinelle » en français). Je me suis également rapprochée de certains de mes collègues qui faisaient partie d’un groupe de personnages assez divers et intéressants au centre.

Y : Quel genre d’activités faisais-tu lorsque tu ne travaillais pas?

T : Nous avons fait beaucoup de choses en dehors du travail; en plus, je m’étais fait quelques amis proches et nous faisions souvent des voyages que nous organisions ensemble. Nous avons fait un voyage d’une journée à Ottawa, nous avons fait du kart, nous avons passé un jour à la plage au Parc Lac Lémy et nous avons participé à un festival de musique country, entre autres. J’ai également passé du temps avec ma famille d’accueil qui m’a emmenée un peu plus loin dans la campagne pour rendre visite à sa famille élargie.

Y : Parle-nous de trois choses dont tu te souviendras toujours dans le cadre de ton expérience du programme Emploi d’été Échanges étudiants.

1) L’expérience gratifiante d’enseigner l’anglais aux enfants du centre de loisirs et le fait qu’ils s’en souviennent; 2) l’impression de liberté et d’insouciance que procure le fait de travailler et de vivre dans une autre partie du pays (sans ses parents!), et le voyage retour en train vers la Colombie-Britannique qui était assez émouvant pour moi, car le voyage de 4 jours m’a permis de voir des coins du Canada que je n’avais jamais vus. Le Canada a des paysages tellement beaux, et peu d’entre nous ont la chance de le voir comme nous avons pu le faire.

Y : Un conseil pour ceux qui souhaitent présenter leur candidature au programme Emploi d’été Échanges étudiants?

T : N’hésitez pas! Vous n’avez rien à perdre.


Leave a comment >

Image

For six weeks I had the privilege to participate in the YMCA Summer Work Student Exchange. On June 26 I boarded a via rail train for three days headed to Quebec City with 9 other participants from Edmonton Alberta. With every stop along the way, more and more people boarded the train with the same excitement and anticipation that I was feeling. Upon arriving in Quebec, I was taken aback by the outstanding welcome by all the eager host parents from all over the city. As I walked through the train station doors I saw brightly colored posters labeled with all the host communities in Quebec. I spotted Portneuf on a neon pink poster and as luck would have it my host parents were the ones holding the sign. After some awkward introductions my host dad, mom, and I were on our way to St. Basile. With everyday the relationship between my host parents and I grew as we began to get to know each other. I felt so comfortable in their home, and we all got along great. As a huge hockey fan my host dad and I bonded over the NHL, and never has to worry about food because my host mom is a fantastic cook. My job for the exchange was at Le Grand Portneuf where I spent 5 days a week outside landscaping the 36 hole golf course. The job was a perfect fit and to top it off I got an effortless tan. [My weekend] activities included: chocolate favoirs, arbre en arbre, a tour of the citadel and a walk through old Quebec, a cave expiration, La ronde, The Spa, a movie, a volunteer experience, rafting, pottery, camping at the water park, cirquc du soliel, family weekend, and a cruise to top it all off!! With every activity I felt like I was getting to see Quebec in a whole different and better way then if I were to come here on a week long vacation. My favorite part of this exchange was doing most of the activities with other groups from across Canada and hearing their stories and sharing in this experience with them. I have friends for life all across Canada from this amazing exchange. Being exposed to the French Canadian culture and language improved my French in ways I didn’t think were possible as that just added to the wonderful list of positives about this exchange. Now as this experience has come to an end I can honestly say that this summer was one to remember, I have memories to last me a lifetime. I am so grateful for every opportunity that this exchange brought to me. Thank You! – Marlie Dwyer 

—–

Pendant six semaines, j’ai eu le privilège de participer au programme Emplois d’été Échanges étudiants du YMCA. Le 26 juin, je suis montée dans un train Via Rail pour un voyage de trois jours en direction de la ville de Québec avec 9 autres participants d’Edmonton (Alberta). À chaque arrêt sur le trajet, d’autres personnes montaient dans le train avec la même excitation et la même impatience que la nôtre. À notre arrivée à Québec, j’ai été surprise par l’incroyable accueil de tous les parents impatients venus de toute la ville. En passant les portes de la gare, j’ai vu des affiches très colorées avec toutes les communautés d’accueil à Québec. J’ai repéré Portneuf sur une affiche rose néon et, par chance, mes parents d’accueil étaient ceux qui tenaient l’affiche. Après des présentations un peu timides, mon père d’accueil, ma mère d’accueil et moi nous dirigions vers St. Basile. Jour après jour, la relation entre mes parents d’accueil et moi se renforçait et nous commencions à nous connaître. Je me suis sentie très à l’aise chez eux, et nous nous sommes tous très bien entendus. En bons partisans de hockey que nous étions, mon père d’accueil et moi avons parlé de LNH et la nourriture n’a jamais été un problème, car ma mère d’accueil est un vrai cordon bleu. J’ai travaillé à Le Grand Portneuf durant l’échange et j’ai passé 5 jours par semaine en plein air à faire de l’aménagement de paysage sur le parcours de golf de 36 trous. Je ne pouvais pas rêver d’un meilleur travail et en plus j’ai pu bronzer sans effort. Mes activités de fin de semaine ont été les suivantes : Chocolats Favoris, Arbre en Arbre, une visite de la Citadelle et une promenade dans le Vieux-Québec, l’exploration d’une grotte, La Ronde, The Spa, un cinéma, un bénévolat, une descente en eau vive, de la poterie, du camping au parc aquatique, le Cirque du Soleil, une fin de semaine en famille et une croisière pour couronner le tout! À chaque activité, j’avais l’impression de voir Québec d’une manière totalement différente et de l’apprécier encore plus que si j’étais venue en vacances pendant une semaine. Mon meilleur moment pendant cet échange était le fait de faire la majorité des activités avec les autres groupes venus de tout le Canada, d’entendre leurs histoires et de partager cette expérience avec eux. Grâce à cet échange fantastique, j’ai maintenant des amis pour la vie venus de tout le Canada. Être exposée à la culture franco-canadienne et à la langue m’a permis d’améliorer mon français comme jamais je n’aurais pu le penser auparavant. Voilà une chose de plus à ajouter à la liste incroyable de choses positives durant cet échange. Maintenant que cette expérience s’est terminée, je peux dire en toute honnêteté que cet été restera à jamais gravé dans ma mémoire. Je suis très reconnaissante de chaque occasion offerte par cet échange. Merci! – Marlie Dwyer 


Leave a comment

#TestimonialTuesday

Image

This experience for me was the start of many new experiences to come. I learned so much about myself, a new culture, my host family, the region of my exchange and along the way I made many new friends. I learned quickly that in order to make the most of this exchange I had to keep an open mind to immerse myself into this “home away from home”. I found the transition to this new lifestyle became increasingly easier with each week as I began to trust my surroundings and really enjoy what Quebec had to offer. By far the two most exceptional things that kept me focused and comfortable was my host family and my job. Everyone was so welcoming and it really made the distance aspect way easier. I also think that the activities we did together as a group kept us busy so we had less time to worry about all the new things around us. I had no idea how much I would enjoy this exchange, but I can honestly say that it was the best summer of my life, filled with concerts, festivals, amazing group activities, friends and eye-opening experiences. I’m going to take everything that I’ve learned over the summer and use it for the rest of my life. I’ll never forget the amazing people that I have become close with and hope to stay in touch with all of them. -Jessica Frankco

—–

Cette expérience était pour moi le début de nombreuses nouvelles expériences à venir. J’en ai tellement appris sur moi, sur une nouvelle culture, ma famille d’accueil, ma région d’échange et je me suis fait aussi beaucoup de nouveaux amis. J’ai rapidement appris que pour profiter pleinement de cet échange, je devais garder un esprit ouvert pour m’intégrer complètement dans cette « maison loin de chez moi ». J’ai trouvé que la transition vers ce nouveau mode de vie devenait de plus en plus facile chaque semaine, car j’ai commencé à faire confiance aux personnes qui m’entouraient et j’ai vraiment apprécié ce que le Québec avait à m’offrir. Les deux choses qui de loin étaient les plus exceptionnelles et qui m’ont permis de me concentrer et d’être à l’aise étaient ma famille d’accueil et mon travail. Tout le monde était très accueillant et la distance se faisait donc beaucoup moins sentir. Je pense aussi que les activités en groupe nous ont occupés et que nous avons eu moins le temps de nous préoccuper de toutes les nouvelles choses qui nous entouraient. Je ne pensais vraiment pas autant apprécié cet échange, mais je peux dire en toute honnêteté qu’il s’agissait du meilleur été de ma vie, rempli de concerts, de festivals, d’incroyables activités en groupe, d’amis et d’expériences révélatrices. Je vais prendre tout ce que j’ai appris durant l’été et l’utiliser pour le reste de ma vie. Je n’oublierai jamais les personnes incroyables avec lesquelles je suis proche maintenant et j’espère garder le contact avec chacune d’elles. – Jessica Frankco


1 Comment

Rachel’s super sweet Summer Work Student Exchange with the YMCA! | L’échange super cool de Rachel avec le programme Emplois d’été Échanges Étudiants du YMCA!

Image

Hi everyone! My name is Rachel Wong and I participated in the 2013 Summer Work Student Exchange with the YMCA.  At the beginning of the summer I felt that 6 weeks would have been an incredibly difficult time to spend away from home, but by the time I was getting on the train with my new friends to come home, I wanted to turn back the clock and do it all over again. It was such a privilege to go to Quebec to learn French by working with other Quebecois people, living with a host family who took care of me like their own daughter and do so many  new and exciting activities with new friends from all over Canada. It truly was an enriching experience, both culturally and educationally.

Image

There were so many enjoyable and memorable moments on this trip, but the group activities were the icing on the cake. How many teenagers can say that they paid $75 to learn French in Quebec and do cool stuff like zip-lining, rafting, overnight camping, having dinner in a pitch black restaurant, spending the day at a waterpark and a Six Flags amusement park, watch Cirque du Soleil, go on a dance cruise or take a train across Canada, all in the same summer? Every activity that the YMCA had chosen for us to do was incredibly fun and I have memories that will last me a lifetime. There are so many funny stories that I have gathered to tell from these activities that my sister now will roll her eyes and automatically say, “Here she goes again!”

Image

While it was not all fun and games, the ultimate goal of the program was to gain an appreciation for the diversity of Canadian culture and learn French. As time went on, it was a shock to me how different the French in Quebec was as opposed to what I learned in French class at school. There are a lot of colloquialisms and slang terms, and sometimes even English is thrown in every once in a while! (The shock!) I had learned a lot in my 6 weeks, and I feel that now my ability to communicate with Francophones has increased a bit, and the fluidity of my speech is a lot better than it was 2 months ago.

I feel that it would be an understatement to say that this was the summer of a lifetime. I learned so many new things about the Quebecois culture, made new friends and tried new things. Most of all, I discovered that I was capable of a lot more than I originally thought, and that going away from home is not all that bad!

Image

Once I got back I told my sisters that they both had to go on the trip, as well as any friends that I have (or that my sisters have) that are younger than me. I encourage anyone who will be 16 or 17 years old next summer to definitely consider applying in hopes of getting into the program. When I applied in December of 2012, I had no idea what to expect because I had been told by a friend who went the previous summer that the competition is high. As it turned out, I applied extremely early and that was a contributing factor! My biggest piece of advice is to definitely stay on top of the application process and check the YMCA website often to make sure that you are not missing any important paperwork or documents.  The feeling of getting accepted into this program was just incredible, and in retrospect, I am not sure why I felt apprehensive about the whole thing in the first place. It is the experience of a lifetime and if you get the opportunity to go, do it! You will not regret a single thing, I promise you!

Image

For more, check out Rachel’s time in Montreal on her blog.

—–

Bonjour à tous! Je m’appelle Rachel Wong et j’ai participé au programme Emplois d’été Échanges étudiants de 2013 avec le YMCA. Au début de l’été, j’ai pensé que 6 semaines seraient une période extrêmement difficile à passer loin de chez moi, mais dès que je suis montée dans le train avec mes nouveaux amis pour rentrer chez moi, je voulais remonter le temps et tout recommencer depuis le début. J’ai eu le privilège d’aller au Québec pour apprendre le français en travaillant avec d’autres Québécois, de vivre avec une famille d’accueil qui s’est occupée de moi comme si j’étais leur propre fille et de faire d’innombrables activités excitantes avec de nouveaux amis venus de tout le Canada. C’était une expérience véritablement enrichissante d’un point de vue culturel et éducatif.

Durant ce voyage, j’ai passé de nombreux moments agréables et mémorables, et les activités en groupe étaient la cerise sur le gâteau. Combien d’adolescents peuvent se vanter d’avoir payé 75 $ pour apprendre le français au Québec et d’avoir fait des activités géniales comme faire de la tyrolienne, du rafting, du camping nocturne, souper dans un restaurant entièrement dans le noir, passer une journée dans un parc aquatique et un parc d’attractions Six Flags, participer à une représentation du Cirque du Soleil, faire une croisière dansante ou parcourir le Canada en train, et tout ça, au cours d’un seul été? Chaque activité que le YMCA a choisie pour nous était tellement incroyable et restera à jamais dans ma mémoire. J’ai tellement d’histoires marrantes à raconter sur ces activités que ma sœur lève maintenant les yeux au ciel et dit automatiquement : « Et c’est reparti! ».

Il ne s’agissait pas uniquement d’amusement et de jeux. L’objectif ultime de cette expérience était de découvrir et d’apprécier la diversité de la culture canadienne et d’apprendre le français. Plus le temps passait et plus je me rendais compte que le français du Québec était totalement différent du français que j’ai appris à l’école. Il existe beaucoup de termes familiers et d’argot, et on ajoute même des termes anglais de temps en temps! (Quel choc!) J’en ai appris beaucoup durant ces 6 semaines et j’ai l’impression que je peux maintenant un peu mieux communiquer avec des francophones, et je parle maintenant bien plus couramment qu’il y a 2 mois.

Ce serait un euphémisme que de dire que c’était le meilleur été de ma vie. J’ai appris tellement de nouvelles choses sur la culture québécoise, je me suis fait de nouveaux amis et j’ai essayé de nouvelles choses. Et surtout, j’ai découvert que j’étais capable de faire bien plus de choses que je le pensais et que partir de chez soi n’est pas si mal après tout!

Lorsque je suis rentrée, j’ai dit à mes sœurs qu’elles devaient faire ce voyage, ainsi qu’à tous mes amis (ou à tous les amis de mes sœurs) plus jeunes que moi. J’encourage toutes les personnes qui auront 16 ou 17 ans l’été prochain d’envisager de soumettre leur candidature pour avoir la chance de participer au programme. Lorsque j’ai soumis ma candidature en décembre 2012, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, car un de mes amis qui y avait déjà participé l’été précédent m’avait dit que la compétition était féroce. Finalement, j’ai soumis ma candidature très en avance et cela m’a beaucoup aidé! Je vous conseille vivement de suivre de près le processus de candidature et de consulter souvent le site Web du YMCA pour veiller à n’oublier aucun papier ou document important. J’ai ressenti quelque chose d’incroyable lorsque j’ai appris que ma candidature avait été retenue, et en y repensant, je ne sais même pas pourquoi j’appréhendais tout cela depuis le début. C’est l’expérience d’une vie et si vous avez la possibilité de la faire, allez-y! Vous ne le regretterez pas, je vous le promets!