YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.


Leave a comment

Communities in Focus/Communautés sous la loupe: African Canadian Heritage Association and Gitlaxtaamiks Village Government (Toronto, ON)

 

This slideshow requires JavaScript.

 

On a hot and muggy summer’s day in Toronto, a large group of 12-17 year olds gathered in front of the iconic MuchMusic building at Queen and John streets. On seeing them hanging out on the street, one might think that they were lining up to see one of their favourite musicians or bands give a performance or interview for a tv show. However, this was only the beginning of a week-long cultural exchange between the youth representing two cities, two walks of life, two different views of Canada and the start of the sharing of all of those experiences.

The African Canadian Heritage Association of Toronto, ON and the Gitlaxtaamiks Village Government of New Ayanish, BC, represented by 35 vibrant, creative and interesting youth from all walks of life, aimed to explore the differences and similarities  between their respective cultures during their exchange.  Because both groups also represented two distinct aspects of Canada’s cultural mosaic–one being of African-Canadian heritage and the other being of the Nisga’a Nation–this exchange was special, in that it explored how two cultures could be so different, yet so similar and Canadian.

Since the ACHA played host in Toronto, one of the main goals was to showcase and learn about the contributions of African-Canadians to Canada’s past, present and future, which both groups did in many unique ways. During our visit with the groups, we attended a science presentation (featuring the accomplishments of African-Canadian and First Nations science pioneers) and a poetry workshop at the youth-run Children’s Peace Theatre in Scarborough (a Toronto suburb). There was an overpowering sense of community, discovery and wonder as the group learned new things about African-Canadian culture, the city of Toronto, and about their common interests

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

C’était une journée chaude et humide à Toronto quand un grand groupe de jeunes se sont assemblés devant l’édifice iconique de MuchMusic aux rues Queen et John.  À les regarder, on pourrait croire qu’ils faisaient la queue à voir un concert ou un interview d’un de leurs musiciens favoris.  Pourtant, ces jeunes-là commençaient leur échange culturel—une  semaine d’un échange des jeunes de deux communautés différentes, deux types de vies différentes, deux points de vue différents du Canada—et ils commençaient à partager ces expériences.

L’Association du Patrimoine Africain Canadien (ACHA) de Toronto, ON et le Gouvernement du Village Gitlaxtaamiks de New Ayanish, C-B, se composaient de 35 jeunes vibrants, créatifs et intéressants, des tous des parcours de vie et ils avaient l’objectif durant leur échange d’explorer les différences et les similitudes des deux groupes et des deux cultures.  Puisque les deux groupes représentent deux aspects distincts du mosaïque culturel de Canada—un groupe issu d’un patrimoine Africain-Canadien et l’autre de la Nation Nisga’a—cet échange était spécial étant donné que c’était une exploration de deux cultures si différentes et pourtant si semblables et canadiennes.

Comme l’AHCA accueillaient les autres  à Toronto de la Colombie-Britannique, un des buts principaux, que les deux groupes ont bien réalisé, était à présenter et apprendre des contributions des Africains-Canadiens aux passé et présent du Canada et à l’avenir.  Pendant notre visite aux groupes, on a assisté une présentation de science (qui a mis en avant les aboutissements des pionniers de science des Africains-Canadiens et des autochtones) et un atelier de la poésie, dirigé par les jeunes, au Théâtre de la Paix des Enfants à Scarborough (une banlieue de Toronto).  Il y avait un sentiment écrasant de communauté, découverte et émerveillement tandis que les groupes apprenaient des nouvelles choses de la culture africaine-canadienne, de la ville de Toronto et de leurs intérêts partagés.


Leave a comment

A World of Difference: Toronto in pictures|Un monde de différence: Toronto, en photos

 

 

By/par June Findlay

I’ve lived in Toronto for the majority of my life.  Though we’ve all heard it ad nauseum, it’s true when we say that this city is a shining example of how multiculturalism works—to Canadians, and to our neighbours around the world. I’ve always appreciated that I’ve been able to know how to say hello in many languages; to be able to celebrate different holidays with my friends; to know the difference between “banh mi” and “bammy” when it comes to food.

As we celebrate multiculturalism in Canada, I thought that the best way to show one of Canada’s best qualities is to show you the various aspects of life in Toronto—through pictures.  Here is The World of Difference that is Toronto; proof that we can learn and grow from our different backgrounds while creating a uniquely Canadian identity.

This slideshow requires JavaScript.

J’ai vécue presque toute ma vie à Toronto.  Bien qu’on l’ait répété ad nauseum, il n’en demeure pas moins que cette ville est un modèle de multiculturalisme à l’œuvre, tant pour les Canadiens que pour nos voisins de la planète. J’ai toujours apprécié le fait de savoir dire bonjour en plusieurs langues, de pouvoir célébrer différentes fêtes avec mes amis et de connaître la différence culinaire entre « banh mi » et « bammy ».

J’ai pensé que la meilleure façon de présenter l’une des grandes qualités du Canada serait de vous montrer les divers aspects de la vie à Toronto en photos.  Voici le monde de différence qu’est Toronto, soit la preuve que nous pouvons tous apprendre et grandir grâce à nos différents milieux socioculturels tout en forgeant une identité canadienne unique.

 


Leave a comment

Communities in Focus: Words of Wisdom (W.O.W) and YMCA Point St-Charles in Toronto, ON| Une communauté sous la loupe : Words of Wisdom (W.O.W) et YMCA Point St-Charles à Toronto (Ontario)

 

Artwork and discussion notes from group's activity sessions at the Regent Park Mainspace.

Artwork and discussion notes from group’s activity sessions at the Regent Park Mainspace.

April has been a very busy month for our group exchanges program, and many groups have been having the experience of a lifetime by temporarily living the lives of their fellow Canadians. They find out what it’s like to live in a town of 1000 people, go to school with people of many different backgrounds, or have limited access to the Internet(yes, those places do exist).  Not so long ago, we paid a visit to a unique group exchange that took place in Toronto: an all-female group from the Words of Wisdom community program, and the YMCA Point St-Charles—30 young, bright and energetic young ladies who have been having the experience of their lives.

Being the first part of the exchange, it was quite encouraging to see that many of the girls had already made fast friends, and began seeing the world through each other’s experiences.  For this group in particular, the experience of living in Toronto’s Regent Park community was shown to them by local youth workers during a tour of the neighbourhood, which has been undergoing sweeping changes in many ways. Notorious for being a place where violence, poverty and  One of the highlights of the tour was getting to see the office and local hangout spot of the youth workers, who themselves made use of the space when they were teenagers.  “The difference between then and now”, Alicia said, “is that you guys have more of these places where you can feel like you can be yourself and talk openly about anything with your friends….we only had this place.”

Back at the Main Space, there are many clues that this exchange has already made an impact—sheets of paper outlining a discussion on the many aspects of being a girl—including discrimination and stereotypes; messages (and hashtags) of solidarity and friendships that will likely last beyond the end of the exchange; and maybe the most telling of all, the colourful and inspiring artwork the group made together.

 

 

Le mois d’avril a été très occupé pour notre programme d’échanges en groupes, et de nombreux groupes vivent l’expérience d’une vie en découvrant la vie de leurs compatriotes. Ils découvrent ce que c’est de vivre dans une ville de 1 000 personnes, d’aller à l’école avec des personnes de diverses origines ou d’avoir un accès limité à Internet (oui, ça existe). Il n’y a pas si longtemps, nous avions rendu visite à un groupe d’échange unique à Toronto : un groupe constitué uniquement de femmes issues du programme communautaire Words of Wisdom et YMCA Point St-Charles : 30 jeunes femmes brillantes et énergiques qui ont vécu une expérience unique.

Étant donné qu’il s’agissait du premier volet de l’échange, il était assez encourageant de voir que de nombreuses jeunes femmes s’étaient déjà fait des amis et avaient commencé à voir le monde à travers les expériences des unes et des autres. Des travailleurs auprès des jeunes ont présenté à ce groupe ce que c’était de vivre dans la communauté de Regent Park à Toronto au cours d’une visite du quartier, qui a connu de grands changements à bien des points de vue. Il est connu pour être un quartier violent et pauvre. L’un des points forts de la visite a été la possibilité de voir le bureau et la salle des travailleurs, qui utilisaient cet espace lorsqu’ils étaient adolescents. « La différence entre avant et maintenant, », a déclaré Alicia, « c’est que vous avez plus d’endroits où vous sentez que vous pouvez être vous-mêmes et parler librement avec vos amis de tous les sujets… alors que nous n’avions que ce lieu. »

De retour à l’espace principal, de nombreux indices montrent que cet échange a déjà eu des répercussions : des feuilles de papier présentant une discussion sur les différents aspects d’être une fille, y compris la discrimination et les stéréotypes; des messages (et mots dièses) de solidarité et d’amitié qui dureront certainement au-delà de la fin de l’échange; et peut-être le plus parlant de tous : l’œuvre d’art colorée et inspirante que le groupe a réalisée ensemble.