YMCA EXCHANGES

connect . exchange . discover.|créez des liens. échangez. découvrez.

On Youth in the Struggle and the Power of Education| Contre le racisme, pour l’éducation: la lutte des jeunes au passé, au present et au futur

Leave a comment

segregation_protest-thumb-640xauto-3108

Protesters march against segregation in U.S. schools.| (source: Colourlines. http://colorlines.com/archives/2011/05/brown_v_board_of_education_feature.html)

By Aleks Besan

Much of the work to combat oppression such as racism and colonialism continues, and Black activists call on youth as positive agents of this change. When youth take hold of their education as a powerful tool for growth, minds can be liberated. Full representation and equality can be established.

In celebrating the Black emancipatory struggle, we can look to the monumental legal victory of Brown v. Board of Education, a landmark in ending segregation in schools with its unanimous declaration that “separate educational facilities are inherently unequal.”  The origins of this case — and the pivotal role played by Black youth in reclaiming their own right to education within this legal struggle — is less well known. Indeed, it was students who had initially led the struggle, courageously standing up for their own rights.

Sixteen year old Barbara Johns was one such student, challenging unfair authority in 1951 by literally taking over control of her school, and by taking on the collective well-being of her fellow classmates. Organizing a group to trick the principal to leave the school, she then distributed a forged note on his behalf to all of the teachers, instructing them to escort their students to an assembly. With all the students in one place, Barbara insisted that the teachers leave. Their resistance and attempts to remove her from the stage simply spurred Barbara’s supporters. The teachers were taken out of the school by some students who then returned to a full organizing meeting calling for increased funding for their under-privileged and over-looked school. Since earlier efforts by civil rights activists who had insisted on the same change did not work, Barbara Johns insisted that it was the students’ responsibility to push for change. A student strike started. The NAACP was asked to file a lawsuit for better funding. Instead, turning this into an effort to sue the school to desegregate, the NAACP launched a legal challenge. And so emerged the famous Brown v. Board of Education case. The legacy of this victory continues to stand strong.

Capturing the ethos of liberation through schooling, the renowned author Maya Angelou shares her sentiments on the transformative power of education for Black youth in her poem, “A Pledge to Rescue Our Youth” (http://blackademics.org/interview-archive/sept-06-interview-maya-angelou/).  Every student has the right to education, despite and outside of their heritage, background, and race. Youth must continue to correct for the mistakes of the past so as to claim their own better today, and an even brighter tomorrow. Black history month teaches us that age is hardly a factor in determining great accomplishments.

40314560-08110931
Par Aleks Besan

La plupart du travail contre les oppressions comme le racisme et le colonialisme continue, et les activistes noirs appellent sur ​​les jeunes comme agents positifs de ce changement. Quand les jeunes s’emparent de leur éducation comme un outil puissant pour leur développement, les esprits peuvent être libérés. La représentation complète et l’égalité peuvent être établies.

En célébrant la lutte émancipatrice noir, nous pouvons regarder à la victoire juridique monumentale de « Brown et autres contre le bureau de l’éducation», un point de repère pour mettre fin à la ségrégation dans les écoles avec sa déclaration unanime que « les établissements d’enseignement séparés sont par nature inégale ». Les origines de ce cas — et le rôle crucial joué par les jeunes Noirs de récupérer leur droit à l’éducation dans cette lutte juridique — est moins bien connu. En effet, il était des étudiants qui avaient initialement conduit la lutte courageusement la défense de leurs propres droits.

Barbara Johns, 16 ans, était une de ces étudiants qui contestent l’autorité injuste en 1951 en prenant littéralement le contrôle de son école, et en prenant sur ​​le bien- être collectif de ses camarades de classe. En organisant un groupe de tromper le principal à quitter l’école, elle a ensuite distribué un faux billet en son nom à tous les enseignants, leur demandant d’escorter leurs élèves à un ensemble. Avec tous les élèves en un seul endroit, Barbara a insisté pour que les enseignants quittent. Leur résistance et les tentatives de la retirer de la scène tout simplement incité les partisans de Barbara. Les enseignants ont été tirés de l’école par certains élèves qui ont ensuite renvoyés à une réunion d’organisation complète appelant à un financement accru pour leur sous- privilégiés et négligés école. Depuis efforts antérieurs de militants des droits civiques qui avait insisté sur le même changement ne fonctionne pas, Barbara Johns a insisté qu’il était de la responsabilité des étudiants de pousser au changement. Une grève des étudiants a commencé. La NAACP a été invité à déposer une plainte pour meilleur fonds. Au lieu de cela, en transformant comme un effort pour poursuivre l’école de déségrégation, la NAACP a lancé une contestation judiciaire—cela est la base de « Brown et autres contre le bureau of éducation. L’héritage de cette victoire continue de se montrer fort.

En capturant l’éthique de la libération par la scolarisation, le célèbre auteur Maya Angelou a partage ses sentiments sur le pouvoir de transformation de l’éducation pour les jeunes noirs dans son poème, « A Pledge to Rescue Our Youth » (http://blackademics.org/interview-archive/sept-06-interview-maya-angelou/). Chaque élève a le droit à l’éducation, malgré et à l’extérieur de leur patrimoine, et leur race. Les jeunes doivent continuer à corriger les erreurs du passé afin de réclamer leur propre aujourd’hui, et un avenir encore plus brillant. Le mois de l’histoire des noirs nous enseigne que l’âge n’est guère un facteur dans la détermination de grandes réalisations.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s